Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Biographie des auteurs

Par   •  10 Janvier 2018  •  1 088 Mots (5 Pages)  •  52 Vues

Page 1 sur 5

...

- Maurice SCEVE: (1501-1564)

Maurice Scève est né à Lyon en 1501, à une époque où la cité était un centre économique et culturel important, lieu de résidence de banquiers et terreau artistique et littéraire. On sait juste qu'il fut le fils d'un magistrat qui sera nommé ambassadeur à la cour après l'accession de François 1er au trône, et que sa famille fit partie des plus illustres familles de la ville. En 1536, Scève tomba profondément amoureux. Cet état d'innamoramento violent est un coup mortel porté à l'intégrité de son identité, écrivit-il dans le premier dizain de « Délie, objet de plus haute vertu » (1544), l'oeuvre qui le fera passer à la postérité.

- Pierre de RONSARD: (1524-1585)

Ronsard, fils d'un chevalier, est né en septembre 1524 dans le Château de la Possennière, près de Vendôme. Il est d'abord page de beaucoup d'aristocrates, dont le fils du roi François Ier. Il se destinait à la carrière de militaire et de diplomate, ayant déjà été secrétaire de l'ambassadeur Lazare de Baïf; mais une grave maladie le rend à demi-sourd; il doit donc réorienter son avenir. Il commence à écrire des poèmes. Son style est imagé et révolutionne le rythme de l'époque, imposant une nouvelle versification. Son recueil "Amours", duquel est tiré son célèbre poème "Mignonne, allons voir si la rose...", achève de le placer parmi l'élite des poètes du siècle. Fondateur, avec Joachim du Bellay, du mouvement de la Pléiade, le poète est le précurseur d'une langue modernisée et vivifiée, en nette rupture avec ce qui existait précédemment.

- Gherashim Luca: (1913-1994)

Ghérasim Luca est né en 1913 en Roumanie dans un milieu juif libéral, Au cours de ses années de formation, littéraire et philosophique, il a été très vite au contact des langues yiddish, allemande, roumaine et française. Au cours des années 1930, il prend part aux activités du groupe surréaliste roumain mené, entre autres, par Tsara. À la fin des années trente, il concentre son intérêt sur la production du surréalisme parisien. Il correspond avec André Breton, mais, visitant Paris, il renonce à le rencontrer. Dans sa solitude et sa recherche d’une pierre philosophale, d’une "clé", Luca troublé par la montée des courants raciste et antisémite s’est suicidé en janvier 1994.

...

Télécharger :   txt (6.6 Kb)   pdf (48.5 Kb)   docx (13.4 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club