Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Situer une organisation dans son environnement

Par   •  10 Mai 2022  •  Compte rendu  •  3 610 Mots (15 Pages)  •  15 Vues

Page 1 sur 15

Université de Nice côte d’azur

IUT

Département Gestion des Entreprises

et des Administrations

41, boulevard Napoléon III

06206 Nice Cedex 3

Situer une organisation dans son environnement

SAÉ - TBATE101

NOTE DE SYNTHÈSE

G5 - 3

Année universitaire 2021/2022

ALBA Toni

BESSARION Hicham

BULANADI JOHN

DI FRAJA Sylvain

Sommaire

Partie 1 : Les sociétés non financières 1

Introduction 1

L’encours et le taux de croissance annuel de début 2020 (Mars) 1

L’encours et le taux de croissance annuel de l’année 2021 1

Comparaison encours et taux de croissance mars 2020 et fin 2021. 2

Point sur la conjoncture française de mars 2020 2

Point sur la conjoncture française de début décembre 2021 3

Le résultat des entreprises au troisième trimestre de 2021. 3

Le PIB durant la crise du Covid-19 3

L’impact de la pandémie sur les sociétés non-financières. 3

Partie 2 : Où et comment impact la Covid-19 4

Contraintes économique qui ont pesé sur ce secteur d’activité 4

Les modifications de l’environnement économique provoqué par la crise de la covid-19 5

Les conséquences des différentes mesures gouvernementales sur l’organisation du travail et des procédures en entreprise 5

Hypothèse sur les conséquences du télétravail 6

Chiffre clés sur la l’impact du covid-19 dans le secteur du transport. 7

4

Partie 1 : Les sociétés non financières

Introduction

Les entreprises non financières regroupent les agents économiques dont la fonction principale est de produire des biens et des services non financiers marchands. Elles composent la plus grande partie du système productif. Elles se répartissent en deux catégories principales :

-          Les sociétés non financières qui ont le plus souvent une personnalité juridique propre (sociétés anonymes (SA, SARL, SAS), coopératives, sociétés de personnes, établissement publics industriels et commerciaux (EPIC), associations sans but lucratif, holding, etc..) et une comptabilité distincte de celle de leur propriétaire.

-          Les entreprises individuelles dont la personnalité juridique n’est pas différente de celle de leur propriétaire.

L’encours et le taux de croissance annuel de début 2020 (Mars)

Concernant le premier confinement de mars 2020 le total des encours brut des sociétés non financières est au total de 1101 milliards d’€, en détaillant un peu plus nous constatons un investissement de 775 milliards d’€ composer de l’équipement et l’immobilier qui respectivement valent 474 et 301 milliards d’€. Enfin la trésorerie vaut 264 milliards d’€ et les autres activités économiques ont une valeur de 61 milliards d’€. 

Deuxièmement, afin de nous aider à comparer les données nous allons analyser le taux de croissance annuel brut en %. Entre le mois de janvier 2020 et le mois de mars 2020, le total du taux de croissance annuel brut était de 5,4% en janvier, augmentant de 2,1 points au mois de mars passant donc à 7,5%. La corrélation entre les deux schémas est évidente au niveau de mars 2020, nous pouvons constater une hausse considérable du pic de crédits de l’équipement (nécessaire au freinage de la pandémie) et à la trésorerie alors que le taux de croissance est plus élevé.

Variation d’encours mensuelles de crédits de l'équipement et de la trésorerie :

5

 L’encours et le taux de croissance annuel de l’année 2021

En ce qui concerne la fin d’année 2021 le total des encours brut des sociétés non-financières est au total de 1211 milliards d’€, nous constatons un investissement de 832 milliards d’€ celle-ci composée de l’équipement et l’immobilier qui respectivement valent 514 et 319 milliards d’€, la trésorerie compte pour 312 milliards d’€ et les autres activités économiques possèdent une valeur de 67 milliards d’€.

De plus, le taux de croissance en septembre 2021 est au total de 2,8% avec un investissement de 4,8%, une trésorerie de -1,6% et les autres activités économiques de 0,1%.

Voici l'évolution entre mars 2020 et septembre 2021. 

Comparaison encours et taux de croissance mars 2020 et fin 2021.

Comparons maintenant mars 2020 et septembre 2021 c’est-à-dire le premier confinement et le début du troisième trimestre 2021, on a vu qu’en mars 2020 le total de l’encours brut était de 1101 milliards d’€. En septembre 2021 ce même encours a augmenté de 110 milliards d’€ c’est-à-dire 1211 milliards

6

d’€. On remarque donc que l’investissement, la trésorerie et les autres activités économiques ont augmenté de manière significative.

Au niveau du taux de croissance en mars 2020 nous avions pu constater qu’on atteignait les 7,5%, puis en septembre 2021, 2,8%. Nous distinguons alors une baisse conséquente

...

Télécharger :   txt (24.8 Kb)   pdf (74 Kb)   docx (20.7 Kb)  
Voir 14 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club