Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Un caractère d'histoire

Par   •  16 Novembre 2020  •  Dissertation  •  731 Mots (3 Pages)  •  36 Vues

Page 1 sur 3

Un caractère d’histoire

Les idéogrammes chinois ont traversé le temps. Datant de l’Antiquité, ils sont les seuls de leur genre à

posséder un sens propre pour chaque caractère, et à être encore couramment utilisés aujourd’hui.

Contrairement à leurs confrères de l’ancienne Égypte, ils ne sont pas tombés dans l’oubli.

Les siècles s’écoulant, la langue chinoise a progressivement recueilli de plus en plus de caractères,

plusieurs dizaines de milliers. En effet, à chaque fois qu'un nouveau concept, une idée apparaissait, il

fallait concevoir un nouveau caractère différent et, inévitablement, ils sont tous devenus assez

complexes pour les rendre distinctement différents. Par conséquent, les idéogrammes chinois ont été

les témoins de milliers d’années d’histoire. Son évolution même est fondée sur les diverses cultures,

les multiples dynasties qui ont régné en Chine. Chaque caractère, chaque trait présente une autre façon

de penser, une autre philosophie, une façon de voir le monde propre au gens de l’époque qui ont créé

le caractère. Inversement, des centaines de cultures se sont perdus à travers les âges. C’est pourquoi il

faut préserver le système d’écriture chinois tel qu’il s'est embelli au fil du temps, puisque c’est un

héritage qui remonte aux racines de la société chinoise.

Pourtant, cet héritage est menacé. Il est en danger depuis 1949, à la suite de la montée au pouvoir de

cette figure emblématique, de cet homme au chapeau et au petit livret rouge. Afin de mener à bien sa

campagne de modernisation économique rapide et massive qu'il était sur le point de démarrer, Mao

Zedong avait besoin d’une main d’oeuvre plus qualifiée. Il formula donc une réforme visant à la

simplification des caractères chinois.

Effectivement, au début du XXe siècle, certains intellectuels chinois ont proclamé que les

idéogrammes chinois devraient être simplifiés, voire complètement romanisés, en raison de la

complexité du système d'écriture chinois. Le taux d'alphabétisation des Chinois était alors

extrêmement bas, car la plupart des gens étaient incapables de lire ou d'écrire, et seule l'élite de la

société pouvait le faire. Cela avait grandement entravé le développement de la Chine, et nombreux

estimaient que le manque d'éducation du peuple chinois était largement coupable de la situation

critique de la Chine à cette époque.

Personnellement, je pense que le chinois simplifié est promu en Chine sous la propagande qu’il aide à

hausser le taux d’alphabétisation. Est-ce réellement la difficulté des caractères traditionnels qui

empêchaient

...

Télécharger :   txt (5.3 Kb)   pdf (37.2 Kb)   docx (10.1 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club