Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Théories des organisations : Audit et Contrôle de Gestion

Par   •  18 Mars 2022  •  Fiche  •  407 Mots (2 Pages)  •  360 Vues

Page 1 sur 2

[pic 1]     CENTRE AFRICAIN D’ETUDES SUPERIEURES EN GESTION

THEORIE DES ORGANISATIONS

MBA Audit et Contrôle de Gestion

ETUDE DE CAS : REPONSES.

KANGNI EKOE PASCAL

Professeur: Birahim GUEYE

Année académique : 2021-2022

REPONSES

  1. Les acteurs de la situation sont :
  • L’ensemble des ouvriers : les ouvrières de la production, les ouvriers de la maintenance
  • Les petits chefs qui sont les responsables directs des ouvrières
  • Le directeur de la manufacture
  1. Sur la solidarité des travailleurs dans l’atelier on apprend qu’il n’y avait pas de solidarité entre les travailleurs de l’atelier.

On a des ouvriers de la maintenance qui accusait ceux de la production comme étant responsable des pannes sachant bien que cela était faux.

De même, les petits chefs ou responsables directs n’étaient pas solidaires avec leurs ouvrières. Du coup on notait un environnement de travail hostile et pas de cohésion entre les centres.

  1. La situation de dépendance des ouvrières n’était pas liée à leur statut hiérarchique.

Cette situation de dépendance se décrit par le fait qu’elles ne maitrisaient pas la technique nécessaire.

  1.  les petites violences

La violence liée au harcèlement sexuel : du fait qu’il est accroché aux murs des photographies de femmes nues et qu’il leur fallait travailler tous les jours en présence de ces images.

La violence verbale : du fait de dénigrement et de l’humiliation constant subie par les ouvrières

       La violence psychologique :

       La violence structurelle : elle s’explique par le niveau de leurs statuts hiérarchique, le manque de      la solidarité ou du relationnel subit par ces dernières.

  1. Les seigneurs de l’atelier sont les ouvriers de la maintenance.

On les appelle comme ça du fait au fait qu’ils sont responsables des machines et qu’ils détenaient la technique nécessaire. La source de leur pouvoir est lié savoir et dû au fait qu’ils ont un bon statut hiérarchiquement.

  1. Cette formule ne parce que la hiérarchisation pratiquée dans la manufacture ne permet pas que les informations remontent jusqu’à lui. De plus il n’exerce pas un contrôle direct sur les opérations. Tout cela constitue un environnement de travail hostile et à une réduction de la dimension humaine.

  2. L’organigramme reconstitué :

  • Directeur

  • Les responsables directs c’est-à-dire les petits chefs

  • Les seigneurs de l’atelier ou les ouvriers de la maintenance

  • Les ouvrières.

  1. Oui c’est un élément explicatif de la situation de dépendances des ouvrières de la production car elles étaient à leurs places, s’avaient ce qu’elles devraient faire, elles connaissaient bien la bien l’organisation.

...

Télécharger :   txt (2.7 Kb)   pdf (98.4 Kb)   docx (46 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club