Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

La ridiculisation des politiques dans les médias

Par   •  13 Avril 2018  •  893 Mots (4 Pages)  •  228 Vues

Page 1 sur 4

...

frappant lorsque la personne ridiculisée fait partie du gouvernement ou occupe une fonction d’autorité. Cette décrédibilisation des hommes et des femmes qui nous gouvernent pose des problèmes.

Grace à ces procédés, ces médias font rire les gens mais ce n’est pas le seul effet de cette ridiculisation inutile des personnes en charge de notre pays. Lorsque ils sont décrédibilisés sur la place publique, les gens se font des opinions biaisées sur ces personnes, car même si une personne est compétente dans la politique ou l’économie, la plupart des gens ne s’intéressent pas aux autres facettes de ces personnes car le rire n’est pas présent : lire une revue sur les mesures économiques du gouvernement n’est certainement pas drôle ou amusant, tandis que voir les élites politiques chuter, glisser ou faire tomber des micros, l’est. Les médias qui se servent des procédés décris plus hauts font donc des choix sur les facettes qu’ils vont présenter et cela va influencer fortement les spectateurs (car le ridicule et le rire sont de très bons moyens d’influence).

Donc ces médias peuvent choisir de décrédibiliser publiquement une personne plus qu’une autre à leur gré, de la même façon qu’ils peuvent montrer les défauts d’une personne ou les avantages d’une autre.

Il s’agit là d’un problème plus large que la simple ridiculisation, il s’agit de la possibilité d’influence des médias qui est de plus en plus forte à notre époque. Mais ce procédé de la ridiculisation est une facette très interessante de la manipulation car elle peut apparaître bénigne et neutre mais elle ne l’est pas. Le rire est ainsi utilisé pour montrer un point de vue plutôt qu’un autre, mais ce favoritisme, ces choix médiatiques sont moins facilement discernables que dans un article classique.

Pour conclure, le procédé de ridiculisation peut être, comme nous l’avons vu, dangereux. Mais il est aussi une arme de choix pour la démocratie car le rire rend les propos beaucoup plus intéressants et accessibles à tous. Le rire devrait donc être un vecteur d’idées plus utilisé en règle générale pour faire passer des idées. Le Petit Journal de Canal + a donc selon moi des défauts mais il est surtout très bien fait car les reportages à l’étranger sont très intéressants et les ridiculisations « utiles », c’est à dire dans un but précis, pour montrer quelque chose, sont importantes et utiles à la démocratie.

...

Télécharger :   txt (5.7 Kb)   pdf (39.5 Kb)   docx (12.4 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club