Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Analyse pratique professionnelle

Par   •  12 Septembre 2017  •  623 Mots (3 Pages)  •  161 Vues

Page 1 sur 3

...

passer le relais à l’une de mes référentes, qui a

sûrement plus l’habitude que moi, dans cette situation.

# Points à approfondir:

Pour moi, le fait d’avoir passé la main m’a quelque peu rassurée. Je ne me voyais pas piquer mon

patient, alors qu’il s’agitait de plus en plus malgré l’aide de mes collègues.

Je pouvais à tout moment faire mal à mon patient en le piquant, ou bien me piquer moi-même et

voire même piquer l’un de collègue présent et ainsi provoquer un AES.

De plus, le fait de ne pas réussir à entrer en contact avec Mr G, ne m’a pas aidé pour apaiser la situation. J’avais beau essayée de lui parler pour le rassurer, aucun échange entre lui et moi ne pouvait se faire.

Mais:

Ai-je bien fait de passer la main, ou aurais-je du persévérer et essayer sachant que cette

situation pourrait m’arriver ultérieurement?

Ne me serais-je pas cachée derrière mon statue d’étudiante pour éviter mon soin? Néanmoins, ayant peu pratiquer de soins IDE dans l’ensemble de mes stages, je n’étais pas très sûr de moi.

Est-ce le fait que 4 soignants étaient avec moi pour maintenir Mr G lors du soin m’ait

également bloqué dans le sens ou ma première pensée était que cette situation me paressait

inhabituel. Bien entendu, sans cette intervention, le soin n’aurait pu se faire.

Aurais-je du me renseigner en amont auprès de mes collègues sur le déroulement du soin

sachant que j’étais consciente de l’état agité de Mr G et sa difficulté à rester sans bouger?

Aurais-je du re-planifier le soin au lendemain, en espérant que Mr G serait moins agité?

...

Télécharger :   txt (4 Kb)   pdf (58 Kb)   docx (10.6 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club