Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Dissertation philosophie, la connaissance de soi

Par   •  7 Janvier 2018  •  937 Mots (4 Pages)  •  650 Vues

Page 1 sur 4

...

Nous ne pouvons nous connaître nous même par cause de manque d'objectivité envers nous même mais le problème principal de la connaissance de soi même est la quête perpétuelle de soi.

Mais la connaissance de soi par soi rencontre également le problème de la quête perpétuelle de soi. En effet pour se construire il faut se connaître mais notre construction se s'achevant jamais la connaissance de soi n'est jamais acquise. Nous changeons maintes fois de personnalités et ne restons jamais les mêmes ce qui rend notre connaissance encore plus compliquée.

Notre connaissance de nous même uniquement par notre vision de peut donc être objectif ou achevé. Dans ce cas, comment l'autre me permet-il de me connaître ?

Autrui est une personne indispensable à mon existence. Sans l'autre je ne peux avoir de certitudes. Je suis conscient d'exister et conscient de ce que je peux être, mais sans l'autre pour venir confirmer mes pensées je ne peux être sûr de rien. Si personne n'est présent pour amener une confirmation de ce que je pense être, je ne peux être sûr de ce que je suis. Dans Vendredi ou les limbes du Pacifique, Tournier évoque le processus de déshumanisation par lequel il explique l'importance de la présence des autres qui deviennent nos modèles pour créer notre personne et donc nous connaître.

L'autre est donc nécessaire à mon existence pour confirmer ce que je pense être et donc m'aider à me connaître. Mais une personne en particulier nous permet de nous connaître directement par la réflexion de nous ; l'ami.

Un ami est une personne indispensable pour nous aider à nous connaître puisque nous ne pouvons nous regarder nous même. Un ami est notre semblable, il nous permet donc de percevoir notre personnalité à travers lui. Dans certaines situations un ami agira d'une certaine manière qui sera semblable à la notre. En l'observant, nous pourrons donc percevoir ce que nous sommes. Aristote illustre ce fait dans Éthique à Nicomaque par l'analogie du miroir où il démontre que le miroir nous reflète tel que nous apparaissons au monde extérieurement. Le miroir étant la représentation de l'ami, celui-ci reflète notre esprit.

Pour conclure, nous pouvons apprendre à nous connaître nous même puisque nous avons la possibilité de penser mais cela n'est possible que partiellement puisque nous ne pouvons nous contempler ni nous penser de manière objective. Ainsi, la solution pour se connaître est l'intermédiaire de l'autre en tant que médiateur entre moi et moi-même, l'intervention d'un ami. Ce qui est extérieur à moi peut donc agir sur mon moi pour m'apprendre à me connaître.

...

Télécharger :   txt (5.7 Kb)   pdf (41.6 Kb)   docx (12.2 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club