Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Cours de dimensionnement des semelles

Par   •  28 Novembre 2018  •  996 Mots (4 Pages)  •  470 Vues

Page 1 sur 4

...

ces efforts de traction sont importants dans les semelles armées transversalement (dont la surlargeur est plus grande que pour les semelles non armées transversalement) ; les armatures transversales situées à la base de la semelle ont pour fonction d’équilibrer ces efforts de traction dans le béton.

2 2. . D DI IS SP PO OS SI IT TI IO ON NS S C CO ON NS ST TR RU UC CT TI IV VE ES S

Armatures de chaînage Une variation des charges arrivant sur une semelle filante ou de la portance du sol sous la semelle peut être à l’origine de phénomènes de tassements différentiels avec mise en flexion de la semelle. C’est pourquoi le DTU 13-12 préconise, pour assurer une certaine rigidité de la semelle dans le sens longitudinal, le positionnement d’un chaînage longitudinal en partie basse de celle-ci dont la section minimale sera de :

Les armatures de chaînage (filants) sont réparties sur la largeur de la semelle pour une section prise généralement à : Afilants = A / 4

On prendra Amin = max {1,5cm² ; A/4} tout en évitant des espacements supérieurs à 250mm (avec φmin = 8 mm)

Exemples : Semelle filante non armée transversalement Semelles avec armatures transversales

BTS Bâtiment 2èmeannée 02A -Dim fondations_ferraillage.doc Page 3

Dans les angles saillants ou rentrants de raccordement entre 2 murs, la continuité du chaînage est également assurée par recouvrement. Si les armatures du chaînage sont constituées de barres successives, le recouvrement de ces barres recommandé par le DTU 13.12 est de 35 diamètres (ou de 3 soudures pour les treillis soudés).

3 3. . C CA AL LC CU UL L D DE ES S S SE EC CT TI IO ON NS S D D’ ’A AC CI IE ER R S SO OU US S C CH HA AR RG GE ES S C CE EN NT TR RE EE ES S

3.1. Condition de rigidité d : Hauteur utile de la section droite : distance du C.d.G des armatures tendues à la fibre extrême du béton la plus comprimée. b’ et c’ : les dimensions de la semelles isolées (avec b’≤c’) b et c : les dimensions du poteau situé au-dessus de la semelle

Rappel : pour une semelle isolée : - Soit les débords sont égaux : do1 = do2 - Soit les dimensions sont homothétiques : b’/b = c’/c

3.2. Détermination de la section acier La section des armatures est calculée à partir du moment de flexion dans une section située à une distance e = 0,15 b du nu du poteau ou du voile. Le bras de levier des armatures est pris forfaitairement

...

Télécharger :   txt (5.1 Kb)   pdf (46.7 Kb)   docx (13.4 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club