Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Cas Seb

Par   •  23 Janvier 2018  •  5 366 Mots (22 Pages)  •  447 Vues

Page 1 sur 22

...

3. Quelle est la place que réserve Schumpeter à l’entrepreneur ? Reformulez l’idée de « destruction créatrice ».

Schumpeter réserve à l’entrepreneur une place centrale. Pour lui, l’entrepreneur est le premier vecteur d’innovation et de création de richesse, c’est l’acteur le plus important du système, véritable « béquille du capitalisme » c’est l’incarnation de l’effort, de la persévérance, de la créativité et de l’innovation.

L’entrepreneur est à l’origine de la destruction créatrice, c’est-à-dire de ce processus perpétuel qui permet de passer d’un cycle à l’autre, et de relancer la croissance économique. En effet, la fin de chaque cycle économique, notamment les cycles longs de type Kondratiev appelé aussi cycle d’innovation s’achèvent par l’essoufflement ou la destruction d’une innovation au profit d’une nouvelle création qui relance la machine économique et relance le système capitaliste. Plusieurs inventions ont ainsi constitué le moteur de la croissance avant d’être supplantées par d’autres : la révolution sidérurgique, la révolution électrique, la révolution des transports et des télécommunications, la révolution énergétique, les révolutions numériques sont autant de destructions créatrices.

4. Peut-on dire que Steve Jobs, Xavier Niel et Muhammad Yunus sont des entrepreneurs au sens de Schumpeter ? Justifiez.

Les entrepreneurs Steve Jobs, Xavier Niel et Muhammad Yunus, méritent parfaitement le qualificatif d’entrepreneur au sens de Schumpeter. Chacun dans son domaine a apporté une innovation qui a révolutionné son secteur d’activité.

Steve Jobs dans le domaine de l’informatique, a œuvré à la tête d’Apple, Il s’est hissé au niveau de Microsoft pour le supplanter en révolutionnant le mode de consommation par la qualité, le raffinement et la différenciation. Il a innové à tous les niveaux, qu’il s’agisse des produits, des services ou des modes de distribution : des ordinateurs personnels high-tech avec des produits comme le MacMini, le Macpro, l’iMac, des produits et services dans le domaine de la musique avec les iPad, iTunes, puis le monde de la communication nomade avec les iPhone et les iWatch ou encore des modes de distribution tels que l’Apple Store et les applications. Last but not least, dans le domaine du cinéma Steve Jobs a transformé Pixar en un géant de l’industrie du cinéma d’animation.

Xavier Niel a fondé Free, dont les innovations successives ont cassé les monopoles des opérateurs traditionnels Orange et SFR. Il a modifié l’accès à Internet en France et s’intéresse désormais à l’éducation et la formation par la création d’une école d’informatique et du digital.

Enfin dans le domaine de la finance, Muhammad Yunus se distingue comme le père du microcrédit en se hissant ainsi à la tête de l’entrepreneur innovant en matière d’économie citoyenne et solidaire.

5. Précisez les différentes formes possibles de création d’entreprise.

Forme de création d’entreprise

Précisions

Création pure

À partir d’une idée innovante, l’entreprise crée son entreprise ex nihilo.

Reprise

L’entrepreneur reprend une activité déjà existante dans le cadre d’une cession, acquisition ou d’une transmission.

Essaimage

L’essaimage consiste pour une entreprise à accompagner ses salariés dans leur projet de reprise ou de création d’une activité ainsi à leur réussite en leur apportant un soutien financier, des appuis techniques, des apports d’expertise, voire un parrainage ou un transfert de brevets ou d’activités.

Franchise

Il s’agit d’un contrat qui lie un franchiseur propriétaire d’une marque qui désire étendre son réseau, à un franchisé qui désire exploiter cette marque et profiter de la notoriété du franchiseur.

Location gérance

La "location-gérance" est le contrat par lequel, l’exploitant d’un fonds de commerce concède à un commerçant ou gérant le droit d’administrer son fonds et supporter les risques d’exploitation d’une telle gestion.

6. Qu’est-ce qui détermine le choix de tel ou tel statut juridique d’entreprise ?

Le choix d’un statut juridique d’entreprise peut porter sur une entreprise individuelle ou sociétaire, sur une société de personnes ou une société de capitaux, sur un statut libéral ou industriel et commercial. Quel que soit le choix opéré, il doit être déterminé par des considérations objectives telles que :

- le degré d’indépendance et de liberté de gestion souhaité par l’entrepreneur ;

- le degré de risque financier et patrimonial que l’entrepreneur est en mesure de prendre ou de supporter ;

- l’importance des ressources propres de l’entrepreneur, aussi bien les ressources financières que les ressources en terme de savoir-faire et d’expertise ;

- le type d’activité à exploiter, libérale, industrielle, artisanale ou commerciale ;

- l’importance de l’immobilisation corporelle et incorporelle pour démarrer l’activité et atteindre la taille critique.

7. Illustrez par des exemples chaque étape du processus entrepreneurial.

Étapes de création d’entreprise

Illustration

Développer une idée originale

Un projet de création d’entreprise commence par une idée ou une intuition mûrement réfléchie. Elle résulte de l’expérience personnelle ou professionnelle, d’un savoir-faire particulier, d’une formation initiale ou encore de la capacité à détecter et saisir des opportunités.

Exemple : créer un jeu de société

Faire une étude de marché

Une étude de marché consiste à étudier la demande, l’offre portant sur un marché. Il s’agit de réaliser des investigations quantitatives et

...

Télécharger :   txt (39.5 Kb)   pdf (92.3 Kb)   docx (33 Kb)  
Voir 21 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club