Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Pauca meae cas

Par   •  5 Mars 2018  •  924 Mots (4 Pages)  •  293 Vues

Page 1 sur 4

...

Pauca meae est le quatrième livre des Contemplations, qui est centré sur la mort de Léopoldine le 4 septembre 1843. Sont titre « Pauca meae » est une citation latine signifiant : « Quelques mots pour ma fille ».

Il y exprime tour à tour sa révolte contre la cruauté du destin (trois ans après), sa nostalgie ( elle avait pris ce pli, elle était pâle et pourtant rose) . Parfois aussi il semble se soumettre à la volonté divine (A Villequier) . La douleur causée par la mort de sa fille Léopoldine semble inconsolable (Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne).

Victor Hugo place les poèmes dont il dispose dans un ordre déterminé, conçu pour suggérer au lecteur une chronologie et enchaînement logique des sentiments.

- V.H place d’abord une ligne en pointillés correspondant à la date de la mort de sa fille (4 septembre 1843). Cet artifice lui permet de mentionner dans le recueil l’événement tragique autour duquel basculent le livre et la destinée du poète, sans en parler. Il suggère par là une douleur trop vive pour pouvoir être dite.

Le poème IV revient sur « le premier moment », il décrit le poète, fou de douleur, refusant de voir la réalité.

Les poèmes V et XII évoquent la tournure prise par les pensées du poète pendant la période qui suivit : tantôt, il revoit les années heureuses où Léopoldine était vivante, tantôt il songe avec angoisse à ce que les hommes deviennent après la mort.

« Demain dès l’aube » (poème XIV), daté du 3 septembre 1847, 4° anniversaire de la mort de Léopoldine, montre le poète se rendant sur la tombe de sa fille, replié sur lui-même, semblable à un mort.

« A Villequier », daté du jour suivant, introduit une évolution : le poète ne se révolte plus contre le destin, il accepte la volonté divine, il se résigne à la perte de sa fille, il continuera à vivre. C’est la fin du deuil.

La plupart des poèmes présent dans le livre IV des contemplations sont datés de ces années 1846-1847.

...

Télécharger :   txt (5.7 Kb)   pdf (49.1 Kb)   docx (13.8 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club