Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Biographie de Flaubert cas

Par   •  4 Février 2018  •  868 Mots (4 Pages)  •  73 Vues

Page 1 sur 4

...

chez l’éditeur Michel Lévy. Flaubert fait la connaissance de George

Sand, commençant une longue amitié qui s’achèvera avec la mort de la

romancière. Nous avons toujours la correspondance qu’ils ont échangée

plusieurs années durant.

D’avril à juin 1858, Flaubert entreprend un voyage d’étude à Carthage pour

se documenter en prévision de son roman Salammbô, (achevé en 1862).

Les documentations de Flaubert en préparation de ses romans étaient

impressionnantes par leur sérieux et leur quantité. Il se lie également

d’amitié avec l’écrivain russe Tourgueniev, qu’il rencontre à Paris, ainsi

qu’avec la princesse Mathilde, cousine de Napoléon III. Dans les années

1860, il prend sous sa protection Guy de Maupassant, fils d’une de ses

amies, Laure Le Poittevin qui a épousé Gustave de Maupassant. Maupassant le considèrera toujours comme son père spirituel. Il commence la

rédaction de Deux commis (les futurs Bouvard et Pécuchet) en 1864 ainsi

que Me Moreau, qui deviendra la deuxième version de L’Éducation sentimentale, achevée et publiée en 1869. Il s’attache à la rédaction d’un Dictionnaire des Idées Reçues, qu’il comptait faire paraître à la fin de Bouvard

et Pécuchet, mais qui restera, comme le roman, inachevé. Il s’agit d’une

compilation des clichés mondains de son époque, des phrases toutes

faites, souvent vides de sens, que l’on peut entendre en société.

Il reçoit la Légion d’Honneur le 15 août 1865, puis voyage en Allemagne

et en Angleterre. Son ami Louis Bouilhet meurt en juillet 1869, ce qui l’affecte très douloureusement. Flaubert commence la rédaction d’une nouvelle version de La Tentation de saint Antoine, qu’il achèvera en 1872.

« C’est l’œuvre de toute ma vie » écrit-il à Melle Leroyer de Chantepie,

femme de lettres vivant à Angers, avec qui il entretient une correspondance depuis la parution de Madame Bovary. Lors de la guerre de 1870,

les Prussiens occupent Croisset et Flaubert se réfugie à Rouen puis visite

la princesse Mathilde en Belgique, voyage en Angleterre et revient définitivement à Croisset en avril 1871. Sa mère meurt en avril 1872. Flaubert

se retrouve très seul. Il apporte une grande aide financière au mari de sa

nièce Caroline, qui a fait faillite. Il vend une ferme et fait désormais très

Séquence 2 – FR01 59

attention à ses dépenses. Il sauve le couple de la ruine mais vit alors très

simplement.

En juin 1876, George Sand meurt alors que Flaubert vient de commencer

pour elle la rédaction de Un Cœur simple. Jusqu’en 1877, il rédige le

recueil de nouvelles intitulé Trois Contes : Un Cœur simple, Saint Julien

l’Hospitalier et Hérodias. Il reprend la rédaction de Bouvard et Pécuchet

(la documentation, qu’il lit pendant des années dans cet objectif, se

monte à plus de mille livres !) Il tombe malade et reçoit, grâce à ses amis,

une pension du ministre Jules Ferry.

Il commence le dernier chapitre de Bouvard et Pécuchet lorsqu’il meurt

d’une hémorragie cérébrale à Croisset, le 8 mai 1880. Cette œuvre

inachevée sera publiée à titre posthume en mars 1881, chez l’éditeur

Lemerre.

...

Télécharger :   txt (5.8 Kb)   pdf (47.2 Kb)   docx (14.1 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club