Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Etude de cas: Renault

Par   •  24 Novembre 2017  •  2 953 Mots (12 Pages)  •  315 Vues

Page 1 sur 12

...

10. Qui sont les acteurs de ce projet ?

Les acteurs de ce projet sont multiples. Il y a le gouvernement, la région Nord-Pas de Calais ainsi que plusieurs collectivités locales, dont évidemment au premier chef la ville de Lens.

11. Montrez en quoi les objectifs du Louvre Lens sont cohérents avec les missions des acteurs.

Les acteurs ont une mission de service public, à savoir satisfaire l’intérêt général de l’ensemble des administrés. La volonté de décentralisation de la culture est bien en phase avec cette mission puisqu’elle doit permettre à un plus grand nombre de Français d’accéder à des œuvres culturelles majeures. Le musée du Louvre, en apportant son savoir-faire culturel, permet ainsi, de manière tout à fait cohérente, de répondre à cette volonté de diffusion de la culture sur le territoire français grâce au projet du Louvre Lens. Le gouvernement et les collectivités territoriales, en apportant leur aide et leur financement, complètent enfin cet objectif et leur mission en permettant la réalisation technique et économique du projet.

Document 3 (p. 49)

12. Quelle est la mission que s’assigne la Fédération française d’aéronautique ?

La mission de la FFA est de contribuer au développement de l’aviation légère et des aéro-clubs tout en participant à la formation des pilotes.

13. Pour remplir cette mission, repérez les objectifs qu’elle se fixe.

Cinq objectifs majeurs sont listés dans ce document : le conseil et la défense des aéro-clubs, la préservation des aérodromes, le développement de la connaissance de l’aéronautique par le grand public, le développement de la formation des pilotes et enfin la communication auprès des plus jeunes pour les sensibiliser à cet univers.

14. Comment et par qui sont définis ces objectifs ?

Les objectifs sont définis par les statuts de l’association tels qu’ils ont été définis et votés par l’assemblée générale des adhérents.

15. En quoi ces objectifs peuvent-ils être qualifiés d’après vous de stratégiques ?

Ces objectifs sont stratégiques dans la mesure où ils conditionnent le devenir à long terme de l’ensemble des activités aéronautiques. Ils permettent ainsi de mettre en exergue les choix de long terme réalisés par la FFA en termes de développement global de la connaissance, du rayonnement et de la pérennisation des activités aéronautiques.

3. Quelle stratégie et comment la mettre en œuvre ?

Découvrir (p. 50)

1. À quel objectif prépare Maxime Jean, entrepreneur et alpiniste ?

Maxime Jean prépare dans ses conférences à l’ascension du mont Everest.

2. Comment peut-il être atteint ?

Gravir le plus haut sommet du monde implique d’identifier avant tout les éléments clés de la réussite. Ici, ils sont au nombre de cinq : bien connaître le projet, avoir confiance en son succès, se fixer des objectifs clairs et les conserver, savoir mener et structurer son projet, s’entourer et travailler main dans la main avec une équipe impliquée.

Document 1 (p. 50)

3. Dans quels domaines d’activité stratégique l’entreprise Apple s’est-elle pour l’instant positionnée ?

Apple s’est principalement positionnée sur trois DAS : l’informatique, les baladeurs numériques et la téléphonie mobile.

4. Quelles sont les différentes stratégies types que peut adopter une entreprise ?

Il existe deux grands types de stratégies. La stratégie globale qui concerne l’ensemble de l’entreprise, quels que soient ses domaines ou branches d’activité, et la stratégie de domaine dont le but est, sur un domaine précis, de se différencier de la concurrence (en vendant moins cher ou en rendant son offre différente).

5. Ces choix sont-ils complémentaires ou opposés ?

Ces choix sont complémentaires et doivent se faire en bonne harmonie : la stratégie de domaine par exemple ne peut aller à l’encontre de la stratégie globale qu’a choisie la firme pour l’ensemble de ses activités. Si ces choix ne sont pas réfléchis ensemble, ils peuvent entrer en conflit et mettre en péril le succès de toute l’organisation.

6. D’après « la rumeur », quelles réponses apporte Apple à chacune de ces questions ?

Apple a mis en œuvre une stratégie très singulière. Elle a tout d’abord choisi de ne pas se spécialiser puisqu’elle investit des marchés très différents (informatique, musique, téléphonie et peut-être télévision demain). Elle a ensuite choisi de s’appuyer sur ses compétences internes fortes mais aussi d’aller chercher des compétences qu’elle ne maîtrise pas à l’extérieur (partenariat avec Sharp par exemple). Enfin, plutôt que de chercher une compétitivité prix en vendant ses produits moins chers que les concurrents, Apple a toujours choisi au contraire de se situer sur le haut de gamme et de gagner des parts de marché en rendant ses produits uniques ou tout du moins très différents de ceux de ses principaux concurrents.

7. Selon vous, quelles compétences distinguant Apple de ses concurrents lui permettraient de devenir leader sur le domaine d’activité des téléviseurs ?

Apple peut s’appuyer sur de nombreuses compétences distinctives très fortes comme un personnel hautement qualifié, un goût prononcé pour l’innovation, un savoir-faire unanimement reconnu en design ou en création d’interfaces graphiques, une image de marque forte ou encore un réseau de vente très bien implanté dans le monde entier…

Document 2 (p. 51)

8. Quelles sont les priorités stratégiques d’Air France formulées par son P-DG ?

Les deux priorités stratégiques d’Air France telles que les formule J.-C. Spinetta sont la restauration de la compétitivité prix du groupe et la restructuration des activités court et moyen courrier.

9. Au sein de

...

Télécharger :   txt (20.3 Kb)   pdf (124.8 Kb)   docx (20.4 Kb)  
Voir 11 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club