Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Le kiosque des noctambules, Jean-Michel Othoniel

Par   •  25 Octobre 2018  •  1 077 Mots (5 Pages)  •  676 Vues

Page 1 sur 5

...

A. Aluminium et verre, la description.

Le Kiosque des noctambules est fait avec deux matériaux, l’aluminium et le verre. L’œuvre se compose de deux coupoles se situant à 5,5 mètres de haut, et d’où partent 24 tiges sur lesquelles ont été enfilées plus de 800 perles de verre de Murano. L’une des coupoles a des tons chauds (rouge, jaune) elle représente le soleil, le jour, l’autre à des tons froids (bleu, violet) elle représente la lune, la nuit. Au-dessus de chaque coupole se situe une statuette, l’une représente le soleil et l’autre représente la lune. À elles deux, elles forment un huit le chiffre de l’éternité, de l’infini et de l’harmonie.

La balustrade qui entoure la sortie du métro est en anneaux d’aluminium, certains des cercles sont remplis avec du verre de Murano de différentes couleurs. À l’arrière de la station se trouve également un banc public lui aussi fait d’aluminium.

B. Une structure publique intégrée à l’ensemble de la station

Une fois entré à l’intérieur de la station on peut admirer la seconde partie de l’œuvre d’Othoniel.

En effet l’intérieur de la station est lui aussi décoré. Sur chacun des murs on peut admirer des hublots avec à l’intérieur une cinquantaine de perles en verre de Murano qui comme à l’extérieur représentent des couleurs chaudes et des couleurs froides. Les hublots sont encadrés par une bordure d’aluminium. Le mur est également peint en mordoré légèrement métallisé et retrouve sa couleur blanche quelques mètres plus loin.

III. la réception de l’œuvre

A. Poésie et gaîté-le projet d’Othoniel

La sortie du métro Palais Royal musée du Louvres réalisé par Jean-Michel Othoniel est un projet imaginé pour donner une touche de fantaisie et de poésie à l’ensemble du quartier plutôt sobre et bordé de lignes géométriques.

En effet cette œuvre se démarque de façon singulière à côté des bâtiments qui l’entourent. Avec ses couleurs et sa fantaisie elle donne un air de fête et de joie à la place Colette.

Le kiosque des noctambules est également une œuvre poétique. En effet les détails apportés à la station permettent de comprendre l’idée d’Othoniel. Le mur peint et les hublots à l’intérieur de la station, représentent une grotte et une fois sortie, on peut découvrir la Terre, comme si l’on sortait des entrailles de celle-ci.

Avec cette bouche de métro insolite Jean-michel Othoniel a réussi à illuminer la place Colette.

B. Un projet contesté…

C’est dans le 1er arrondissement de Paris place Colette que la bouche de métro le Kiosque des noctambules est installée. En effet c’est au cœur d’un quartier typiquement haussmannien que Jean-Michel Othoniel a refusé « l’art du bon goût » opposant la folie de pierres ruisselantes, à l’univers rationnel des façades sévères de l’avenue de l’Opéra.

Dès l’œuvre inauguré énormément de personnes n’acceptent pas la bouche de métro kitsh et insolite de Jean-Michel Othoniel, qu’ils trouvent bien trop différente de l’endroit où elle est installée.

C. … Puis accepté ?

Après de nombreuses critiques le kiosque des noctambules est finalement accepté par un grand nombre de personne qui trouve cette œuvre d’art original, singulière, poétique et ludique et qui se démarque des bâtiments aux alentours.

Cette œuvre est même devenue une œuvre incontournable pour les touristes parisiens.

...

Télécharger :   txt (6.5 Kb)   pdf (48.5 Kb)   docx (13.7 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club