Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Confort Moderne de Poitiers

Par   •  21 Avril 2018  •  1 639 Mots (7 Pages)  •  495 Vues

Page 1 sur 7

...

---------------------------------------------------------------

Activités

Le projet culturel du Confort Moderne est centré autour de la découverte, de la création, et une possible interface entre artistes et public. Des expositions, des concerts, des moments de découverte, de rencontre, d’émerveillement ou de déception ; on trouve un peu de tout dans ce lieu remarquable.

Le Confort Moderne s’appuie sur deux disciplines artistiques : la musique et l’art contemporain. Il tente de les explorer, en touchant parfois à d’autres domaines (cinéma, danse, théâtre).

Cet endroit, si agréable, vise à défendre la création originale de toutes les œuvres, et privilégie le rapport direct entre les artistes et la production. Sensible à la qualité des performances des artistes et des choix d’évènements, le Confort Moderne accepte les petits comme les grands artistes. Un instant de découverte dans ce lieu particulier où se détermine un projet ambitieux notamment dans ses espaces et dans les processus de création. La réalisation du projet artistique prend classiquement des dimensions de diffusion, d’aide à la création et de production, d’éducation artistique et culturelle, d’accompagnement et d’aide aux projets extérieurs.

[pic 5]

---------------------------------------------------------------

Chiffres-clés

fInfrastructures

Entrepôt Galerie : 1500 M² (Espace d’exposition)

Mezzanine : 150 M² (Espace d’exposition)

Salle De Concerts : 700 Places

Bar : 300 Places

4 Locaux De Répétition

1 Restaurant

1 Disquaire

Bureaux et loges

Atelier et entrepôt de stockage

Disciplines artistiques et sociales

Musique et arts visuels

Partenaires financiers

Ville de Poitiers

Direction Régionale des Affaires Culturelles Poitou-Charentes

Région Poitou-Charentes

Département de la Vienne

Crédit Mutuel[pic 6]

---------------------------------------------------------------

Interview

Interview réalisé auprès d’un programmateur musical du Confort Moderne, le directeur ayant un empêchement de dernière minute.

Tout d’abord que souhaitez-vous dire du Confort Moderne ?

« Beaucoup de choses ! Il faut être venu au moins une fois au Confort Moderne pour comprendre à quel point l’art de ce lieu est sans pareil. Derrière sa façade industrielle, se cache lieu de concert, galerie d’exposition mais aussi, jardins et disquaire. Le Confort Moderne est unique dans sa capacité à créer une synergie entre plusieurs communautés, toutes réunies en pleine osmose. »

Racontez-moi l’historique du Confort Moderne et votre association.

« Ce sont deux structures différentes, l’Oreille Est Hardie est née de la volonté de jeunes de l’époque (1978) de faire programmer des concerts à travers la ville de Poitiers. C’était une scène très rock. Il devient nécessaire de chercher un lieu pour une activité de diffusion plus régulière. Ils mettent l’association en stand-bye et trouvent ces entrepôts où nous sommes toujours actuellement, au bord du pont neuf. Il s’agissait d’un magasin d’électroménager qui s’appelait…Confort 2000, d’où le nom actuel de Confort Moderne. »

Le Confort Moderne bénéficie vraiment d’une aura particulière auprès des groupes.

« Il faut savoir que, depuis 86, la salle a aidé beaucoup de groupes dans la diffusion ou la création, et pas uniquement des groupes de rock. Par exemple, le premier concert extra-parisien de NTM s’est joué ici. C’est le cas de toute la scène alternative qui est passée par là, comme les Thugs ou les Bérus. C’est aussi un lieu qui s’est ouvert aux musiques électroniques au milieu des 90. Ça a été plus compliqué dans les années 2000 en raison de la culture liée au web. C’est finalement moins évident dans ce contexte-là, mais on continue encore dans cette vocation. »

Le Confort Moderne bénéficie vraiment d’une aura particulière auprès des groupes.

Il faut savoir que, depuis 86, la salle a aidé beaucoup de groupes dans la diffusion ou la création, et pas uniquement des groupes de rock. Par exemple, le premier concert extra-parisien de NTM s’est joué ici. C’est le cas de toute la scène alternative qui est passée par là, comme les Thugs ou les Bérus. C’est aussi un lieu qui s’est ouvert aux musiques électroniques au milieu des 90. Ça a été plus compliqué dans les années 2000 en raison de la culture liée au web. C’est finalement moins évident dans ce contexte-là, mais on continue encore dans cette vocation.

Comment avez-vous construit votre programmation pour cette année?

« L’idée de base, c’est une progression, particulièrement sur la journée du jeudi. Le but est qu’il y ait une montée en puissance. Même si on s’est pris une baffe après un concert, l’idée est d’en prendre une dès le show suivant. C’est aussi pour cette raison qu’on refuse des concerts simultanés. Je cherche des artistes analogues, qui mêlent culture électronique et world music pour référer à l’historique de l’association. »

Tout à l’heure vous évoquiez la configuration du Confort Moderne et son public, que pouvez-vous dire là-dessus ?

« Comme je le disais, l’idée était de faire rayonner le lieu en dehors de Poitiers et au fur et à mesure, il y a une espèce de communauté qui s’est construite autour de cet événement. Il y a même des musiciens qui reviennent en tant que spectateurs. Il en va de même pour certains de mes confrères. C’est un rendez-vous immanquable

...

Télécharger :   txt (12 Kb)   pdf (59 Kb)   docx (17.7 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club