Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Big Fish

Par   •  22 Janvier 2023  •  Compte rendu  •  777 Mots (4 Pages)  •  450 Vues

Page 1 sur 4

[pic 1]

Pauline Langlois-Mallet

1ère 6

       

     Big Fish, Tim Burton

Ce film a été réalisé par Tim Burton en 2003, il raconte l’histoire d’un jeune homme à qui il arrive des histoires extraordinaires, féériques, en utilisant le procédé narratif de l’analepse, puisque le film est du point de vue du fils du héros devenu vieux. C’est un film très visuel, comme à l’habitude de Tim Burton, mais surtout très coloré, ce qui dénote de son univers habituel (dit « burtonien ») de l’Étrange Noël de monsieur Jack par exemple.


Le film commence avec l’histoire qui est le fil conducteur de l’œuvre, celle du « gros poisson » que Edward Bloom raconte avoir vu un jour dans la rivière avant que celui-ci ne lui vole sa bague de fiançailles.

Edward est un personnage sociable, sûr de lui, déterminé, rusé, et a donc toutes les qualités d’un héros de contes de fées ou d’épopée, il peut faire penser à Ulysse. Son courage est bâti autour de sa certitude de ne pas mourir car il dit avoir vu sa mort dans l’œil d’une sorcière, c’est ce qui le rend invincible. Tout le monde adore Edward Bloom car il est sociable et raconte de belles histoires mais son fils connaît ces histoires par cœur et s’énerve que son père ramène toujours tout à lui.

Cette histoire est racontée au mariage de William Bloom, son fils, qui, énervé que son père reçoive toute l’attention, se rendant compte qu’il ne le connaît pas vraiment, va couper les ponts avec lui et débuter une nouvelle vie de famille.

Or, un jour, il apprend que son père est mourant et se rend donc à son chevet avec sa femme. Il décide qu’il veut connaitre la vérité, et va enquêter, on apprend donc au cours du film les histoires, par la bouche du père surtout. Il y a donc des histoires avec un géant, la rencontre avec sa femme, son travail dans un cirque avec un directeur loup-garou… Une des histoires raconte aussi son entrée dans une ville « parfaite », qui se veut être une métaphore du paradis, mais qui devient un enfer avec le temps, ce qui peut faire penser au paradis de la série « The Good Place ». Le fils va découvrir au fur et à mesure que certaines choses que son père raconte sont vraies, en particulier lorsqu’il va voir Jenny, cela l’étonne et il remet alors en question ce qu’il pensait être des mensonges.

A la fin, alors que son père va mourir, William commence à sa demande à raconter l’histoire la mort de Edward, faisant entrer en scènes les personnages ponctuant les histoires.

Lors de la scène de l’enterrement, on voit toutes les personnes importantes dans les récits du père. La réalité a là aussi été changée car on remarque certains détails sont différents, comme les deux sœurs qui ne sont pas siamoise. C’est une scène importante car elle indique que William n’aura jamais de réponses à ses questions et ne saura donc jamais la vérité quant aux mensonges ou demies vérités de son père ( on peut dire qu’il n’aura jamais « le fin mot de l’histoire »)

...

Télécharger :   txt (4.5 Kb)   pdf (69.5 Kb)   docx (43.3 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club