Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Analyse la chanson de craonne

Par   •  14 Mars 2018  •  938 Mots (4 Pages)  •  442 Vues

Page 1 sur 4

...

Dès le début de la chanson, l'auteur n'hésite pas à critiquer la guerre et laisse poindre quelques relents pacifiste : « on n'en a assez » ; « personn' ne veut plus marcher ». De même, il a conscience que ces soldats sont considérés comme de la « chair à canon ». Quelques expressions rappelle le chemin du condamné vers son inéluctable exécution : « en baissant la tête » ; « on doit laisser sa peau » ; « nous sommes tous condamnés » ; « nous les sacrifiés ». Enfin, on peut considérer que l'auteur use d'une forme d'ironie quand il prétend que la vie des soldats est « utile » car les milliers de morts n'ont pas encore fait gagner la guerre.

- L'évocation de la révolution bolchevique : Dans deux couplets, l'auteur fait référence à ce qui ne sont pas dans les tranchées mais qui sont « embusqués » à l'arrière et qui en profite pour s'amuser à l'arrière : « font leur foire ». Dans ces complet on peut entendre l'opposition entre les riches, les

« embusqués », Et le milieu populaire d'où sont le plus souvent issus les poilus, « les pauvr's purotins ». Pour l'auteur, la révolte n'est pas loin. Les « camarades » saut pose à « ces messieurs là » et rappelle la « lutte des classes » chère au communisme est à la révolution bolchevique

- Un document à nuancer : Les sentiments que la chanson de Craonne dévoile d'un passage à l'autre sont toutefois à nuancer. Ce texte est le témoignage de combattants épuisés par trois ans de lutte. Il passe sous silence les solidarités quotidienne entre le front arrière tel que les colis, les lettres, et photos, les marraine de guerre, les affiches réalisées à l'occasion des emprunts de guerre…

IV-Conclusion

Cette chanson de « poilues » est à la fois une trace de ce qu'a été la première guerre mondiale : la vie des soldats dans les tranchées y est décrite, les sentiments des soldats apparaissent nettement. C'est aussi une trace de la remise en cause de la guerre par les soldats à partir de 1917 qui s'est traduit par des mutineries dans l'armée française. C'est en cela que la partie enregistre des chansons contestataires.

On retrouve cet œuvre assez régulièrement dans des productions contemporaine relatives à la Grande Guerre, et ce dans des registres aussi divers que :

-La chanson

-La bande déssinée

-le cinéma

Tous les 11 novembre, depuis les années 1980, et militants pacifistes venu se recueillir devant le monument aux morts pacifistes de Gentioux, chante la chanson de Craonne en levant le point.

...

Télécharger :   txt (5.6 Kb)   pdf (45.8 Kb)   docx (13.1 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club