Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

TPE : Le clonage, un progrès ou un danger ?

Par   •  21 Octobre 2018  •  3 569 Mots (15 Pages)  •  57 Vues

Page 1 sur 15

...

corps pourraient être clonés pour remplacer d'éventuels organes défectueux.

Therapeutic cloning is the application of this technique to human or animal

medicine. Some organs of our body could be cloned to replace any defective

organs.

• Clonage reproductif : le clonage reproductif se réfère à la production

d'un ou plusieurs êtres vivants d'une personne appelée le donateur, et qui ont

exactement le même patrimoine génétique que celui-ci. Ce type de clonage qui

est une réplique exacte d'un être vivant. - Reproductive cloning refers to the

production of one or more living beings from a person called the donor, which

have exactly the same genetic makeup as the latter. This type of cloning that is

an exact replica of a living being.

• Eugénisme : l’eugénisme peut être défini comme l’ensemble des méthodes

et pratiques visant à transformer le patrimoine génétique de l’espèce humaine,

dans le but de le faire tendre vers un idéal déterminé. Eugenics can be defined

as the set of methods and practices to transform the genetic heritage of the

human race in order to do work towards a specific ideal.

---------------------------------------------------------------

L'état actuel du clonage[pic 28]

'idée de clonage humain déchaîne l'imagination de la société et a ainsi une influence sur ses divertissements. Un roman à suspens, Des garçons qui venaient du Brésil fut porté à l'écran en 1978 à Hollywood, il décrit un criminel de guerre nazi qui élève une colonie de "clones" d’Hitler.[pic 29]

Ethique et législation

Le débat sur le clonage implique les scientifiques, les hommes de loi, les différentes religions, les philosophes... mais ne se déroule pas toujours dans l'harmonie. Selon l'avis général le clonage reproductif humain est non conforme à l’éthique. Le taux d'échec est beaucoup trop élevé (plus de 90%) et la mortalité des animaux montre que cette expérience est trop dangereuse pour l'humain. Même si cette technique était maîtrisée, de nombreuse questions continueraient à se posent : pour quelle raisons pourrait on autoriser ou interdire la reproduction d'enfants par le clonage ? Devrait-on utiliser le clonage pour les couples stériles ou homosexuels qui veulent une descendance biologique ?

Ces questions préoccupent les scientifiques et les bioéthniciens qui voient un réel danger de l'identité humaine. En France, le Comité consultatif national éthique pour la santé a abordé des dilemmes pour le refus du clonage : l'idée d'une parfaite similitude génétique entraînerait de soi une parfaite similitude physique est dénué de tout fondement scientifique. Le comité d'experts japonais a conclu que la reproduction asexuée par le clonage remettrait en cause le concept de la famille dans la société. Aux Etats-Unis, dans l'étude "Human cloning and human dignity" de 2002 le conseil bioéthique du président américain observait que le clonage humain serait "un problème de sécurité et de la probabilité qu'il porte a tort a ceux qui sont impliqués". D'autres préoccupations sur le sujet sont importantes pour exclure la tentative de clonage humain. Le clonage soulèverait des questions sur l'identité et l'individualité, des différences entre la procréation et la fabrication. Ce serait un débat sur la moralité des sciences biologiques sur plusieurs années.

V Vicky

---------------------------------------------------------------

[pic 30]

La législation française a de nombreuses lois sur le clonage. Le Code Civil interdit de constituer par le clonage un embryon humain à des fins industrielles, commerciales, ou encore des fins thérapeutiques ou de recherche. Le Code Pénal prévoit 3 ans de prison et 45000 euros d'amende dans le cas où un don, une promesse, une menace serait fait afin de provoquer autrui à se prêter à un prélèvement de cellules ou de gamètes dans le but de faire naître un enfant génétiquement identique à une autre personne vivante ou décédé. Est punie

par les mêmes sanctions la propagande ou la publicité en faveur du clonage reproductif. Dans le cas d’une participation au clonage reproductif humain, le Code Pénal prévoit une peine de dix

---------------------------------------------------------------

ans d’emprisonnement et de 150 000 euros d’amende (article 511-1). Selon l’article 2151-4 du Code de la Santé Publique, il est également interdit de constituer par clonage un embryon humain à des fins thérapeutiques.

Aux États Unis, le clonage reproductif est interdit. Cependant les lois à propos du clonage thérapeutique varient suivant les états. En Californie

le clonage reproductif est interdit mais le clonage à des fins de recherche ou le clonage thérapeutique est accepté. La législation californienne prévoit la révocation des licences données aux entreprises qui violent le règlement lié au clonage humain. Des sanctions civiles ont été prévues pour l'achat ou

la vente d'ovules, zygotes, embryons ou fœtus à des fins de clonage humain.

V Vicky

---------------------------------------------------------------

[pic 31]

Ce que la société en pense...

---------------------------------------------------------------

[pic 32][pic 33][pic 34][pic 35][pic 36][pic 37][pic 38][pic 39]

Le

...

Télécharger :   txt (26.1 Kb)   pdf (80.5 Kb)   docx (28.4 Kb)  
Voir 14 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club