Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Lien entre le niveau de développement économique d'un pays et son niveau de scolarisation

Par   •  12 Octobre 2017  •  1 122 Mots (5 Pages)  •  432 Vues

Page 1 sur 5

...

L’Allemagne s’explique par une population active qualifiée grâce à l’apprentissage professionnel (expliquer dans la première partie), et un niveau de vie élevé. Les entreprises et les syndicats allemands fonctionnent en cogestion ; on parle alors de capitalisme rhénan.

Enfin, les fondements économiques : d'abord, le modèle allemand est un modèle industriel. C'est aux besoins industriels qu'il répond le mieux, c'est dans l'industrie qu'il fonctionne au mieux, alors qu'il apparaît moins adapté aux services. Une bonne spécialisation « haut de gamme », reposant sur une innovation permanente et une main-d’œuvre très qualifiée, produit une excellente compétitivité qualitative des entreprises, justifiant des salaires élevés et les coûts d'une protection sociale généreuse. Le revers de la médaille : l'industrie, très spécialisée, produit pour les marchés mondiaux et dépend d'une manière significative des exportations. Très ouverte, l'industrie, et à travers elle l'économie allemande, a dû s'adapter en permanence aux défis de la mondialisation. Le souci permanent de la compétitivité des entreprises et du site de production allemand (Standort Deutschland) contribue à une préférence générale des pouvoirs publics pour une politique de l'offre (visant à renforcer l'appareil productif via un cadre de développement favorable aux entreprises) au détriment d'une politique de la demande.

L’Allemagne est une puissance industrielle, c’est un secteur important pour son économie puisque 8 millions de personnes y travaillent 33% de la population active.

Les principaux secteurs en chiffre d’affaire réalisé en 2004 sont : la construction automobile avec 777 000 salariés, suivie par l’électrotechnique avec 799 000 salariés, la construction mécanique avec 868 000 salariés et l’industrie chimique.

La construction automobile fournit 40 % des exportations allemandes. Un salarié sur sept travaille dans ce secteur. Les grands constructeurs Volkswagen, BMW, Daimler AG, Porsche, Opel, filiale allemande de General Motors font de l’Allemagne le troisième producteur d’automobiles mondial. Environ six millions de voitures sortent chaque année des chaînes de montage allemandes et 4,8 millions de voitures de marque allemande sont produites à l’étranger.

[pic 5]

On peut observer que la part de l’industrie dans le PIB est en baisse dans l’économie allemande.

[pic 6]

Ce tableau nous montre que l’Allemagne a le plus petit taux de chômage de l’Union Européenne et ainsi il ne cesse de baisser depuis 1996.

...

Télécharger :   txt (7.8 Kb)   pdf (77 Kb)   docx (12.3 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club