Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Gestion LE RÔLE DE LA GE DANS LA RÉSOLUTION DES CONFLITS AU SEIN DE L’ENTREPRISE

Par   •  24 Janvier 2018  •  1 122 Mots (5 Pages)  •  121 Vues

Page 1 sur 5

...

- Les mécanismes juridiques : le législateur a appelé l’ensemble des acteurs économiques à entamer une réflexion sur la gouvernance des entreprises au Maroc. Cela peut s’avérer, à moyen terme, bénéfique pour l’ensemble du tissu économique national d’autant plus que le pays doit faire face à un défi d’ouverture de son économie, et donc de recherche de compétitivité et de performance.

- les responsabilités de l’organe de gouvernance : Les fonctions essentielles de l’organe de gouvernance consistent notamment à :

a-Revoir et guider la stratégie de l’entreprise, ses plans d’actions, sa politique de risques, ses budgets annuels et programmes d’activités ; définir ses objectifs de résultats, assurer la surveillance de la mise en œuvre des objectifs et des résultats de l’entreprise et contrôler ses principaux investissements et désinvestissements ;

b-Recruter les principaux dirigeants, déterminer leurs rémunérations et veiller à ce qu’elles soient adaptées et transparentes, suivre leurs activités et leurs performances ;

c- Surveiller le processus de diffusion de l’information et de communication…

- Les responsabilités et les devoirs des membres de l’organe de gouvernance : Le devoir de diligence s’appuie en particulier sur leur implication et notamment sur leur conviction que les principaux dispositifs de gestion facilitent aux organes de gouvernance l’exercice de leur mission de suivi et de contrôle.

- le rôle et les droits des parties prenantes

- Respect des lois, règlements et engagements contractuels

- Adoption de principes de responsabilité sociale

- Mise en œuvre de pratiques de participation et d’incitation des salariés

- Accès des parties prenantes à l’information

- les droits des actionnaires:

- L’entreprise doit respecter les droits des actionnaires minoritaires et faciliter leur exercice.

- L’entreprise veillera en particulier à ce que les moyens et les informations permettant aux actionnaires d’exercer leurs droits soient disponibles.

- L’entreprise met à la disposition des actionnaires de manière systématique et rapide, notamment sur son site Internet, les informations qui sont importantes.

- L’entreprise communique sur l’organisation des travaux de l’Organe de Gouvernance et sur les procédures de contrôle interne

- L’entreprise s’assure du respect du principe de l’accès à l’information entre les actionnaires.

- Les autres mécanismes de la GE

1- Le Comité d’Audit qui a pour mission d’examiner le projet d’arrêté des comptes sociaux et d’évaluer les risques. Il joue donc un rôle central dans la transparence des comptes des entreprises et dans leur capacité à informer les actionnaires, les associés et les parties prenantes sur l’ensemble des risques économiques, financiers et opérationnels auxquels elles sont confrontées.

2- Comité des Rémunérations et Nominations aide l’entreprise à :

- Equilibre entre rémunération et performance, entre l’intérêt des dirigeants et celui des actionnaires, des associés et de l’entreprise ; Cohérence avec la politique de rémunérations de l’entreprise et avec les pratiques du marché ;

-Adopter des procédures de sélection et de renouvellement des membres de De l’entreprise ;

- Identifier les candidats potentiels possédant des connaissances, compétences et qualifications nécessaires et les proposer à l’approbation de l’organe de gouvernance ;

- Emettre un avis sur les propositions de nomination émanant d’actionnaires ;

Conclusion : En théorie, une entreprise est dirigée par son directeur général. Dans les faits, la pratique diverge parfois. Certains groupes peuvent, prétendre en orienter les décisions stratégiques, comme les créanciers et actionnaires.

...

Télécharger :   txt (8 Kb)   pdf (46.3 Kb)   docx (14 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club