Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Pouvons-nous dire que l’homme ne devient homme uniquement par la culture ?

Par   •  8 Décembre 2018  •  2 022 Mots (9 Pages)  •  31 Vues

Page 1 sur 9

...

D’ailleurs le fais d’avoir diverses cultures peut susciter la curiosité de certains à en découvrir d’autres. Une personne qui part en voyage se met alors à découvrir d’autre culture et enrichit alors sa culture. Non pas sa culture qu’il possède depuis la naissance mais la culture qu’il développe en grandissant par l’appui de ses connaissances. C’est un savoir qu’il fait grandir. Puisqu’en étant homme nous ne devrions pas juger des cultures des autres mais apprendre à les connaître, puisqu’il n’existe pas une culture valable universelle, chaque culture est propre à un groupe d’individu. Nous ne devrions en aucun cas avoir des préjugés sur les cultures des autres. Même si pour l’homme cela peu semblé logique que sa culture soit la seule valable puisqu’il a été élevé avec pourtant ce n’est pas le cas. C’est pour cela que cultiver sa culture (de connaissance) est important pour un homme. Cela permet à l’homme une ouverture d’esprit, de ne pas s’enfermer que sur ce qu’il est mais sur ce que l’Homme est. La lecture, les voyages, l’engouement pour les émissions, aussi bien étrangères que local, les reportages… toutes ces choses font que l’homme cultive sa culture. Il sera donc plus apte à évaluer la culture des autres et à en émettre un jugement et à revoir ce qu’il avait comme préjugés, à en évaluer les ressemblances et les différences avec sa propre culture. Le fait d’apprendre à connaitre les autres cultures et donc d’enrichir son savoir culturel permet d’échanger avec les autres peuples, de créer des liens, de communiquer. Même si physiquement nous sommes différemment, biologiquement nous hommes, sommes des hommes. Se cultiver, c’est se permettre d’avoir des connaissances et d’échanger ses connaissances culturelles avec d’autres cultures. D’ailleurs que nous apprennent réellement ses connaissances culturelles ? Que nous apportent t’elles ?

Lorsque nous souhaitons en apprendre d’avantage, l’homme s’instruit et ainsi il modifie son esprit, il le développe. Un homme cultivé sera plus réceptif à ce qu’il voit, le monde lui paraîtra différents, il verra le monde différemment de ceux qui s’enferment dans leur propre culture par peur de découvrir que les autres cultures sont elles aussi uniques. L’homme cultivé ne se permettra donc alors pas de juger des cultures des autres en comptant la sienne comme l’unique. Il sait qu’il en existe d’autre et il s’est alors fais de lui-même une vision des autres cultures, en s’instruisant et non en l’entendant de ses parents. Il aura une approche plus sereine et réfléchie, il comprendra la diversité de la société, et comprendra les différents opinions et valeurs de chacune. Se cultiver permet de créer un homme nouveau, de modifier ce que jusqu’à présent il croyait, il apprend réellement qui il est et de quoi son monde est fait. Se cultiver c’est créer un homme ouvert d’esprit et sociable. La culture possède alors le sens de la découverte de soi ou plutôt du développement de soi en enrichissant nos connaissances un homme n’est plus un homme de sa société mais un homme de la société. Il s’ouvre à la communication et à la diversité.

Être cultiver c’est donc se libérer pour se retrouver soi-même grâce à l’image différente du monde que nous avons. Un homme découvre alors qu’il il est réellement, il est lui-même tout en étant différent. Puisqu’en se cultivant il peut se considérer différemment. Nous découvrons alors ici de nombreux aspects de la culture, du fait de se cultiver. Chaque sens du mot culture est utile pour définir ce qu’est réellement la culture d’un homme. Un homme est un homme gravé par sa culture d’origine. Souvent ce fait résume le fait de rejeter la culture des autres, mais cela est une erreur. Cela n’est pas correcte puisque le monde est divers et chaque culture est réelle et unique. L’acte de juste serais de considérer l’existence de plusieurs cultures autres que la sienne. Et c’est là qu’intervient le terme de « se cultiver ». La cultivation est ce qui nous permet de ne pas juger des cultures différentes de la nôtre, de les accepter et ainsi d’enrichir notre culture personnelle. Mais cette enrichissement n’est le résultat que de notre vouloir et de notre pouvoir. Nous voulons enrichir notre culture personnelle alors nous nous enrichissons pour pouvoir nous cultiver. Et c’est alors que l’homme peut découvrir que les cultures diverses sont sources de difficultés et de complexités. Par exemple sur l’île de la Réunion, avoir une double culture est souvent vécue comme une chance alors que dans certains cas découvrir des cultures différentes de la sienne est source de conflits. Nous pourrons alors souligner que plus que la culture c’est l’homme qui est un être complexe.

La culture définit ainsi l’homme. Depuis ses origines il est fait comme appartenant à une unique culture. Enfin partiellement car le fait de se cultiver modifie l’homme et le fait se découvrir lui-même. La culture peut le pousser à en découvrir d’autre dans le but de se cultiver et d’échanger. C’est ainsi que l’on conclut que la culture définit l’homme de par son ouverture d’esprit et ses connaissances.

...

Télécharger :   txt (12.5 Kb)   pdf (48.1 Kb)   docx (14.5 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club