Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

L’Europe joue-t-elle un rôle particulier au sein de ce conflit mondial, entre 1947 et 1975 ? Devoir 4 CNED Hist

Par   •  30 Septembre 2018  •  1 718 Mots (7 Pages)  •  52 Vues

Page 1 sur 7

...

Le thème de la conquête spatiale est le plus marquant de l’époque. Cette compétition se met en place en 1957 et ne s’achèvera qu’en 1969. L’URSS lance le premier satellite artificiel nommé Spoutnik le 4 octobre 1957. Les Etats-Unis ripostent en lançant leur premier satellite appelé Explorer-1 seulement trois mois plus tard et créent en 1958, la NASA (National Astronautics and Space Administration). Cependant, le 12 avril 1961, les Etats-Unis perdent leur supériorité face à l’URSS : le russe Youri Gagarine est le premier homme à avoir fait un vol dans l’espace au cours de la mission Vostok dans le cadre du programme spatial soviétique. Malheureusement pour les Soviétiques, l’exploit est réduit au néant quand les Etats-Unis envoient le premier homme sur la Lune en 1969 : Neil Armstrong.

Pourtant, en octobre 1956 déjà, l’insurrection de Budapest annonçait une altération de cette coexistence pacifique. Cette révolte nationale spontanée s’attaque aux politiques imposées par l’URSS et donc au gouvernement de Hongrie. Par ailleurs, les tensions internationales autour de la crise du canal de Suez, au même moment que la révolution hongroise, supplantent l’aide qu’apportaient les Etats-Unis aux insurgent hongrois. Voyant là une ouverture, les Soviétique reviennent en Hongrie pour écraser la résistance et reprendre le pouvoir.

Cette période de « paix » se détériore, laissant place à de nouveaux conflits. En octobre 1961, le Mur de Berlin est érigé dans la nuit par la RDA pour empêcher la fuite croissante de ses habitants ver la RFA, scellant symboliquement la séparation entre les deux blocs.

A l’élection de John F. Kennedy comme président des Etats-Unis et la dénonciation de l’idéologie américaine par Khrouchtchev en 1960, succède, deux ans plus tard, la crise des missiles à Cuba. Celle-ci oppose les deux grandes puissances au sujet des missiles nucléaires soviétique dirigés vers les Etats-Unis depuis l’ile. Ce conflit a failli faire basculer le monde dans une guerre nucléaire, seul le pragmatisme de Khrouchtchev et de Kennedy a permis d’y échapper.

Après la quasi guerre nucléaire et ce qui aurait pu devenir une Troisième Guerre mondiale, un système de communication entre les deux puissances est mis en place le 30 août 1963 : le Téléphone rouge. Est-ce là le début d’une réconciliation ? Deux mois plus tôt, Kennedy prononçait un discours en Allemagne, confirmant le soutien des Etats-Unis aux Berlinois de l’Allemagne de l’Ouest, confinés en Allemagne de l’Est. Les deux camps engagent des négociations qui feront place à un traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) conclu et signé en 1968. Celui-ci vise à réduire le risque d’expansion de l’arme nucléaire déjà acquise par les Etats-Unis (en 1945), l’URSS (en 1949), le Royaume-Uni (en 1952), la France (en 1960) et la Chine (en 1964). L’application de ce traité est garantie par l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA). La même année, la libération du gouvernement communiste en Tchécoslovaquie a lieu : c’est le Printemps de Prague. Il permet la liberté de presse, d’expression et de circulation mais s’achève le 21 août 1968 lors de l’invasion des troupes du Pacte de Varsovie. Malgré cette attaque, on voit partout dans le monde de tendre vers la détente même si quelques crises surgissent çà et là. Par exemple, le général De Gaulle se retire de l’OTAN pour ne pas rester sous l’influence des Etats-Unis.

L’idée de désarmement persiste toujours en 1972. En effet, la peur d’un affrontement nucléaire donne naissance à une nouvelle politique de détente qui se base sur la limitation de l’arsenal nucléaire d’un pays : ce sont les négociations sur la limitation des armes stratégiques, connu aussi sous le nom SALT 1. Ces accords se déroulent à Moscou et sont à l’initiative de Richard Nixon et Léonid Brejnev puis sont signés le 26 mai.

De même, les accords d’Helsinki qui commencent en 1973, sont signés en 1975 à Finlande par 35 Etats dont l’URSS, les Etats-Unis, le Canada et tous les Etats européens à l’exception de l’Albanie et d’Andorre. Cette conférence sur la sécurité et la coopération en Europe (CSCE) permet plusieurs choses parmi lesquelles : la reconnaissance des frontières, la coopération entre les Etats, le respect des droits de l’Homme.

On peut donc conclure que l’Europe joue un rôle important dans ce qui est la Guerre froide car elle a été le principal espace des tensions : le lieu d’affrontement idéologique entre les deux superpuissances, à savoir, les Etats-Unis, prônant le libéralisme, et l’URSS, le communisme. D’abord, cette guerre voit le jour en Europe, plus particulièrement en Allemagne enfin libérée du joug nazi. Le continent fait face à la menace stalinienne, avant de connaître une « coexistence pacifique » mise en place par Khrouchtchev, bouleversée par d’autres tensions. Enfin, le conflit s’achève au travers de plusieurs pactes de désarmement et de dissuasion de l’arme nucléaire.

La Guerre froide a des répercussions dans le monde entier, touchant plusieurs pays dont la Corée qui se sépare en deux, le Vietnam qui entre en guerre avec les Etats-Unis sans compter les divers conflits en Amérique du Sud.

...

Télécharger :   txt (11.1 Kb)   pdf (54.1 Kb)   docx (15.1 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club