Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Histoire immigration de la france depuis 1850

Par   •  28 Décembre 2017  •  1 813 Mots (8 Pages)  •  96 Vues

Page 1 sur 8

...

Nous allons d’abord voir les principales vagues d’immigration en France depuis 1850 et les motivations des migrants. On en observe 3 importantes vagues d’immigration :

- La 1ere après 1850, liée à l’industrialisation, la France fait venir de nombreux immigrés principalement des Belges, des allemands, des anglais, des italiens afin de combler leur besoin de main d’œuvre mais aussi pour des raisons de déficit démographique à caused’une faible natalit en France.

- La seconde après la première guerre mondiale, la France fait une seconde fois venir des migrants cette fois d’Italie mais aussi de Pologne afin de reconstruire le pays et car il y a à nouveau un déficit de la population important liée à la guerre de 1914-1918. Dans les années 1930, la France est le premier pays au monde relativement à sapopulation.

- La troisième vague est la plus importante a lieu après 1945, après la seconde guerre mondiale. Elle concerne majoritairement des Européens avec des migrants espagnols et portugais mais on voit aussi apparaitre en France des origines plus lointaines avec l’arrivée de personne venant du Maghreb car la France fait aussi appel à sa main d’œuvre coloniale, celle-ci sera accéléré avec la décolonisation. Durant la période des trentes glorieuses, les immigrés participent à la reconstruction du pays après la guerre, à la croissance industrielle très soutenue pendant les Trente Glorieuses. Les immigrés ont alors travaillé à la construction des infrastructures (routes, autoroutes, ponts, etc.) ainsi que dans l'industrie automobile et les mines. En 1970, , une nouvelle immigration arrive d'Afrique noire et d'Asie.

L’origine géographique des migrants est d’abords E, c’est donc une immigration frontalieres. Mais depuis 1970, une nouvelle immigration arrive d'Afrique noire et d’asie. Le continent africain s’impose à la fin du siècle comme le principal pourvoyeur d’étrangers. Aujourd’hui l’immigration est mondialisée.

Au XXeme siècle il y a diverses motivations qui en entrainent les migrations vers la France :

Pour la France, la première motivation est faire venir des immigrés de satisfaire son besoin de main d’œuvre qui est élevée à cause de l’industrialisation et pour reconstruire le pays suites aux 2 guerres mondiales et mais aussi de combler son déficit démographique liés à une faible natalité et aux pertes humaines des guerres.

Pour les migrants , il s'agit de fuir la pauvreté de leur pays d'origine et les dictatures politiques qui se mettent en place en Europe (guerre d'Espagne de 1936-1939, Italie de Mussolini, etc.). Ils se rendent donc en France qui propose de nombreux emplois et qui est une République moderne et démocratique.

Au XXIeme, le continent africain devient le principal pourvoyeur d’étrangers. Les immigrés viennent en France pour le des raisons familiale l’installation durable de populations venues et t le regroupement familial en 1976 (un travailleur étranger peut faire venir sa famille en France).Les motivations ont donc évolué du XXeme siècle au XXIeme siecle : avant ou migrer pour des raisons, professionnelles, économiques, politiques et aujourd’hui c’est majoritairement pour des raisons familiales.

Nous allons étudier la place des immigrés dans la société française. La France a contribué à l’immigration afin de satisfaire son besoin de main d’œuvre important dans le domaine de l’agriculture, les mines et en à partir de 1920 dans l’industrie et le bâtiment. En 1945, l’Etat établit l’ONI (office national de l’immigration) qui est chargé d’organiser toutes les opérations de recrutement d sélection professionnel et d’introduction en France des immigrés. Les immigrés occupent généralement des emplois pénible, physiquement dur, peu qualifiés et socialement dévalorisant. La catégorie de salarié qui regroupe le plus de travailleur étrangers et celle de l’ouvrier en particulier l’ouvrier non qualifiés. En France en 1982 on compte 40 envieron des étrangers qui travaillent comme ouvrier qualifiés étrangers et 30 comme d’ouvrier qualifié. On remarque que les immigrés occupent la plus part du temps des métiers délaissés par les Français.On compte seulement 25 pour100 des français qui occupent l’emploi de ouvrier non qualifiées et presque 10 pr cent de cadre. On peut aussi relever que les femmes immigrés sont plus touchées pas le chomage que les hommes immigrés : en France, en 1995, le taux de chomage des femmes turcs est de 44.7 contre 29.3 pour cent pour les hommes turcs. Les popultions les plus touchés par le chomage sont les turcs (44.7F) et H 28.7, les marocains F(43.3) et H 28.7 et le algériensH 26.5 et les F (36) contre seulement . Les immigrés les plus touchées par le chom sont celles venues d’Afrique. Cet écart s’explique par des différences de qualification. Ils occupent plus fréquemment des emplois peu ou non qualifiés, donc davantage exposés au chômage.

Nous allons à présent nous intéressé à l’intégration des immigrés en France. L’Etat a mis en place une politique d’intégration dans le but d’intégrer les immigrés dans la société française et favoriser la cohésion nationale autour des valeurs républicaine. Mais on observe des problèmes liés à l’intégration, en particulier les populations qui ne sont pas européennes :

- Le taux d’immigration est amené à augmenté dans les années à venir : ceci est lié à la différence des croissances démographique nettement plus élevé en Afrique qu’en France. La fécondité des femmes immigrées reste en moyenne presque deux fois plus élevée que celles des femmes autochtones et cette fécondité élevée des immigrés a cesser de baisser depuis 10 ans ce qui signifie que le processus d’intégration ne fonctionne plus.

- les immigrés s’enferment sur eux et se regroupent dans des quartiers considéré comme malfamé par la pop d’origine. Ils s’évadent dans la religion.

-le fait que les étrangers occupent des emplois socialement dévalorisant et délaissé par les français.

-les difficultés pour ces populations à bénéficier d'une ascension sociale. C’est un problème lié à la scolarisation. Les générations d’immigrés présentent sont moins nombreuses à obtenir leur diplôme que les générations précédentes.

- les réactions xénophobes de la population d’origine qui rejettent les immigrants

- les immigrés servent de boucs émissaires par rapport au chômage : les français

...

Télécharger :   txt (12.4 Kb)   pdf (54.3 Kb)   docx (16.2 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club