Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Poésie, Oral de Francais 1ère

Par   •  20 Septembre 2018  •  1 082 Mots (5 Pages)  •  174 Vues

Page 1 sur 5

...

Les deux œuvres sont très innovatrices pour leurs époques. J’aime pensée qu’en réalité cette photographie ne possède pas plus de particularité que celle d’un homme et une femme, le message est le même : Aimer vous les uns les autres.

Jusque là, c’était le désir et la passion qui était représentée. Mais à partir de maintenant c’est les sentiments douloureux que peut provoquer l’amour qui sera mis en avant. L’intensité sera toujours présente. L’affection est toujours ressentie mais de manière douloureuse cette fois.

Dans A Philis de Pierre Marbeuf compare l’amour à la mer, aux vagues et au naufrage. L’eau représente les torrents de larmes qu’une liaison peut provoquer. L’oeuvre de Vanucci-Zali Zuiessepe est une repréntation splendide de ce poème. Le corps d’une femme superposé sur la mer. La combinaison de ces deux photographies permet de lier l’amour avec l’océan ; exactement comme le fait Pierre Marbeuf. Les vagues s’écrasent et provoquent une destruction sentimentale et physique.

Louise Gillot de Saintonge nous fait part du sentiment de jalousie d’une femme. Je croyais en dormant est un poème centrer sur l’infidélité, les soupçons et l’appréhension. Ici, la poétesse imagine dans son sommeil que son âme soeur la trompe et cela lui déchire le cœur. Je trouve que le tableau Rolla de Gervex Henri représente cette femme endormie qui s’inquiète dans ses rêves alors que son homme la regarde avec des yeux amoureux. J’ai voulu adoucir le malheur et l’angoisse de l’artiste en associant cette œuvre, d’une femme nue, endormie qui ne se doute pas à quel point cet homme l’admire. Son espoir de l’homme aimant est gâché par ses paupières closent.

Pauvre Garçon est un poème assez négatif. La protagoniste est une femme aimée du poète Tristan Corbière, mais qui elle le traitait cruellement. Dans sa poésie, il fait part de son amour qui le tue à petit feu. La raison de sa mort est cette dame ; Marcelle qui lui a détruit le cœur. La mort et le fossoyeur de Carlos Schwabe représentent l’ange de la mort, et un vieil homme à la fin de sa vie. Pour moi cette sombre femme, représente la destruction qu’à provoquer Marcelle sur Corbière, autant moral que physique. Les couleurs sombres du tableau permettent de lier facilement les deux œuvres, ou la mort est très présente. L’aspect obscur opposé à la neige blanche illustre le contraste de l’amour et la peine que le poète endure. On peut donc dire que la souffrance est majoritairement présente ; l’amour est arrivé à un point de non-retour, c’est la fin ( ou la mort).

Léon Gontran Damas dans Quand malgré moi... nous partage son angoisse d’infidélité auprès de son bien aime. Il exprime sa peur de la perdre et d’imaginer un autre homme dans ses bras. L’oeuvre Le Coup de sonnette représente une femme et son amant pris en flagrant délit. On peut remarquer l’empressement et l’inquiétude dans le regard de la femme. Je pense que cette image représente l’imagination du poète, la scène qu’il projette quand il pense à son amour qui le trompe. Mais ce qui détruit le cœur de Léon Gontran en réalité, c’est d’envisager qu’un autre homme puisse rendre heureux une femme, qui elle seule le rend joyeux.

...

Télécharger :   txt (6.6 Kb)   pdf (45.2 Kb)   docx (12.8 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club