Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Plan détaillé: le dormeur du val - Rimbaud

Par   •  5 Juillet 2018  •  1 204 Mots (5 Pages)  •  697 Vues

Page 1 sur 5

...

RÉSEAU DE MUSICALITÉ

Repérage des illustrations

Interprétation

Procédés d’écriture

Preuves textuelles

Explication de l’illustration

Rejets

10. a)

« Dort » (v. 7), « Tranquille » (v. 14)

10. b)

Opposition :

Opposition entre l’évocation d’un état paisible (dort et tranquille) et la réalité que ces mots cachent, soit la mort tragique.

Allitération des vers 11 et 12

11. a)

Allitération en [s] et en [f] :

« Nature, berce-le chaudement : il a froid./Les parfums ne font pas frissonner sa narine » (v. 11-12)

11. b)

Effet

L'allitération en [s] du 11e vers suggère l'idée du sommeil, tandis que l'allitération en [f] renforce l'impression de froid du soldat. Ainsi, l'évidence est que le soldat se meurt.

Rythme brisé

12. a)

Contre-rejet :

« souriant comme/sourirait un enfant malade » (v. 9-10)

12. b)

Effet

En effectuant un contre-rejet, l'auteur souligne le fait que le soldat sourit. C'est ainsi que le lecteur comprend que le jeune homme est en paix, devant la mort.

Déduction

13.

Rôle de la musicalité

En jouant avec les rythmes,les figures de style et les rimes, Arthur Rimbaud donne un sens nouveau à des mots ordinaires. Il implante une sensualité hors du commun dans le commun.

---------------------------------------------------------------

Volet 2 : Le plan détaillé

Montrez que l’ambigüité du poème « Le dormeur du val » sert le propos dénonciateur contre la guerre. Afin de créer l’ambigüité, Rimbaud se sert de procédés symbolistes tels que l’analogie, l’allusion et la sensualité. Il dénonce ainsi la guerre sans la critiquer ouvertement.

LE PLAN DÉTAILLÉ développé selon trois axes

PREMIER ARGUMENT PRINCIPAL

L’absurdité de la guerre est soulignée par les analogies entre la nature et la vie et le soldat et la mort.

Argument secondaire

Illustration

Commentaire explicatif

La nature est personnifiée comme un être vivant, dynamique et beau.

Personnification :

« chante une rivière » (v. 1)

« montagne fière » (v. 3)

OU

Champ lexical de beauté :

« aux herbes des haillons d’argent » (v. 2)

« soleil […] luit » (v. 3-4)

« val qui mousse de rayons » (v. 4)

« lumière pleut » (v. 8)

Couleurs vives, chant, lumière et action caractérisent la nature. La personnification en fait un être plus vivant que le soldat et souligne l’injustice de sa mort.

Argument secondaire

Illustration

Commentaire explicatif

Le soldat est caractérisé par l’immobilité, le dénuement, l’abandon.

« bouche ouverte » (v. 5)

« tête nue » (v. 5)

« nuque baignant dans le frais cresson » (v. 6) « étendu » (v. 7)

« pâle » (v. 8)

« pieds dans les glaïeuls » (v. 9)

Les caractéristiques du soldat mort à cause de la guerre font un contraste tragique avec la nature pleine de vie.

DEUXIÈME ARGUMENT PRINCIPAL

L'auteur fait allusion tout au long de la lecture que le soldat se meurt.

Argument secondaire

Illustration

Commentaire explicatif

Le soldat est décrit comme un enfant malade.

Comparaison :

« Souriant comme/Sourirait un enfant malade » (v. 9-10)

Le soldat est comparé à un jeune enfant, ce qui accentue la tragédie de sa mort.

Argument secondaire

Illustration

Commentaire explicatif

L'auteur fait allusion à l'humanité de la nature, qui lui offre un dernier réconfort.

« Nature, berce-le chaudement » (v. 11)

La nature est décrite comme une mère qui accompagne l'enfant en le berçant jusqu'à sa mort.

TROISIÈME ARGUMENT PRINCIPAL

Le poète témoigne d'une grande sensualité visuelle et matérielle pour démontrer la mort du jeune homme.

Argument secondaire

Illustration

...

Télécharger :   txt (8.3 Kb)   pdf (56.4 Kb)   docx (19.3 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club