Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Fiche de lecture voyage de bougainville

Par   •  28 Novembre 2017  •  1 307 Mots (6 Pages)  •  111 Vues

Page 1 sur 6

...

5. Diderot mêle réalité et imaginaire

Ce livre mêle réalité et imaginaire, puisqu’il y a des personnage réel (ex : un aumônier) mais il s’agit d’un moment utopique qui fait faire un voyage imaginaire. L’histoire elle-même est une fiction absolue.

 il s’inspire d’une histoire vraie (le voyage de bougainville), de témoignages supposés authentiques et il ajoute des éléments comme des scènes, des dialogues de son invention pour pouvoir mener une critique de la société occidentale de son époque

6. Réflexions philosophique ou morale

À travers l’évocation d’une société tahitienne utopique, Diderot met en question les principes qui régissent l’organisation de la société :

-Colinisation : Diderot résume avec vigueur les méfaits et la fausse légitimité de la colonisation (identité et caractérisation des colonisateurs :hommes ambitieux et méchants)

-Eugénisme : La sexualité apparaît alors comme le moyen politique d’une expansion et d’une amélioration de la population. L’argument nataliste apparaît en effet à de nombreux moments notamment chez Orou qui conseille à l’Europe civilisée de redonner à la sexualité sa dimension naturelle. Les femmes stériles sont d’ailleurs des reprouvées à Tahiti

-religion : Dans le Supplément, c’est l’état religieux même qui est remis en cause.

La sexualité : Elle constitue à la fois un bienfait individuel et un bienfait collectif : les enfants constituent une valeur, et même une valeur marchande, « un objet d’intérêt et de richesse » (chap. IV) : « un enfant est un bien précieux », « il s’est établi parmi nous une circulation d’hommes » (chap. IV) ; les enfants sont un « tribut », une sorte d’impôt, une « dot » pour la mère ; la séparation du couple fait l’objet d’un « partage » (chap. III), ainsi que d’une récolte généreuse. Par inversion, le libertinage n’est défini que comme une relation sexuelle restée inféconde (non rentable sur le plan économique). Cette exigence de rentabilité a pour corollaire la règle de la durée minimum d’un couple : une lune (en fait un cycle menstruel), ce qui garantira les chances de fécondité et permettra d’identifier le père/propriétaire. En fait, la seule mention de richesse à Tahiti, par la voix d’Orou au chapitre III, est associée à l’idée de population, de croissance démographique : « tu ne saurais croire combien l’idée de richesse particulière ou publique, unie dans nos têtes à l’idée de population, épure nos mœurs… ».

7. Loi civile / Loi naturelle

À travers l’évocation d’une société tahitienne utopique, Diderot met en question les principes qui régissent l’organisation de la société : le droit naturel, les lois, dieu, la morale, la nécessité. Pour lui, la loi naturelle est la seule loi qui est indiscutable. Il remet en cause les autres lois fondamentales en les mettant en parallèle avec ce qui se passe dans la nature. Diderot met l’accent sur l’INNOCENCE NATURELLE 

8. Ordres des grandes étapes du résumé

1. Le jugement du voyage de Bougainville par A et B

2. Les adieux du vieillard

3. L’entretiens de l’aumônier et d’Orou

4. Suite du dialogue entre A et B

9. La fin peu livre peut étonner le lecteur

Après avoir fait l’apologie de la société tahitienne, de sa simplicité et de ses mœurs libre et du bonheur qu’elles induisent, B propose une conclusion inattendue, il invite a respecter les lois du pays dans lequel on se trouve en attendant que celles ci évolue de manière positive

10. Mise en abyme

On peut remarquer une mise en abyme. En effet le dialogue entre A et B sert de support à l’ensemble : il encadre l’ouvrage introduit les autres parties et les commente.

Alors que le dialogue entre Orou et l’aumônier se déroule en deux temps et est interrompu par le discours

rapporté de Polly Baker.

Il y a présence de récits enchassés :

-Le premier dialogue enchâssé est le discours du vieux chef tahitien à Bougainville au moment de son départ

-Le second dialogue enchâssé est celui où Orou, conversant avec l’aumônier, soumet à une critique sévère la religion et le mariage chrétien.

...

Télécharger :   txt (8.5 Kb)   pdf (79 Kb)   docx (13.2 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club