Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Gestion financière avancée cas

Par   •  24 Octobre 2017  •  899 Mots (4 Pages)  •  238 Vues

Page 1 sur 4

...

» permet de charger plus cher pour son équipe. Les principales raisons non économiques à l’achat d’une équipe sont au fait d’avoir une équipe professionnelle sportive est un prestige et une rareté. De plus, il y a les avantages fiscaux. Ainsi, on peut déduire les pertes ainsi que la portion du prix d’achat relié aux actifs intangibles. À certains moments, il est déjà arrivé que le montant fût de 80 % du prix. Ensuite, ayant seulement 30 équipes de la Ligue nationale de hockey dans toute l’Amérique du Nord, cette rareté amène dans bien des cas des surenchères. En n’ayant pas de profits, leur valeur est donc basée sur les revenus. Par exemple, Steve Ballmer a payé 60 fois les revenus des Clippers, une équipe professionnelle de Basketball.

Évidemment, il est difficile de comprendre pourquoi la LNH ne veut pas amener plus de marchés au Canada. Une des raisons est le dollar canadien qui mettrait plus à risque l’investissement étant donné qu’il n’est pas reconnu pour être stable comme il est possible de le remarquer depuis les dernières années. De plus, la ligue croit qu’en faisant des expansions dans des marchés où le hockey n’est pas reconnu amèneraient de nouveaux partisans, et ainsi, des revenus supplémentaires. Cependant, selon NateSilver du New York Times, il faudrait entre 12 et 14 équipes au Canada et 30 autres équipes dans la ligue pour que la Ligue nationale de hockey soit optimale. En ce sens, il ne serait pas optimal d’augmenter le nombre d’équipe puisqu’il en a beaucoup trop qui perdent de l’argent. Il serait donc préférable de déménager les marchés les plus faibles pour les amener dans de meilleurs marchés. Par exemple, la province de Québec pourrait être un excellent choix.

Pour conclure, à l’aide des informations recueillies, il est plus facile de comprendre les raisons qui expliquent les valeurs grandissantes qui ne cessent d’augmenter des équipes. De plus, il est important de préciser que les pertes totales de 120 millions US par 13 équipes en 2011-2012 sont passées à 72.2 millions US par 10 équipes en 2013-2014. Ce qui représente une diminution des pertes de 40 %.

...

Télécharger :   txt (5.4 Kb)   pdf (67.1 Kb)   docx (10.2 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club