Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Fiche activité music dc

Par   •  12 Février 2018  •  865 Mots (4 Pages)  •  238 Vues

Page 1 sur 4

...

Interprétation résultat CAF.docx

- Emprunt.xls

- Ventes.xls

Analyse des résultats obtenus :

- J’ai tout d’abord paramétré la société Music dc sur le logiciel de comptabilité. Puis, j’ai saisi la balance d’ouverture fournie par M. Chesneau en créant certains comptes, notamment de stocks et d’achats et ventes.

- Ensuite, j’ai créé un journal d’inventaire (INV) afin d’enregistrer les écritures de dotations aux amortissements, les valeurs mobilières de placement, les écritures relatives aux stocks, au prêt, l’échéancier d’un prêt, une facture de cession, une facture d’assurance…

- Ainsi, après vérifications des écritures, le journal des opérations d’inventaire, la balance générale après inventaire ont été imprimés ainsi que le bilan, le compte de résultat et les soldes intermédiaires de gestion.

Je remarque donc que le montant du résultat est identique suivant les soldes intermédiaires de gestion, le bilan et le compte de résultat.

- A partir des soldes intermédiaires de gestion, j’ai repris ces soldes dans un tableau excel afin de calculer le pourcentage de chacun. Ces pourcentages ainsi que le bilan m’ont permis de réaliser un rapport destiné à M. Chesneau traitant de la rentabilité de son activité.

- A l’aide des soldes intermédiaires de gestion, j’ai calculé la capacité d’autofinancement de deux façons différentes : en partant du résultat de l’exercice (méthode additive) et en partant de l’excédent brut d’exploitation (méthode soustractive). La CAF s’élève donc à 42162, 42€.

De ce fait, j’ai interprété brièvement les résultats obtenus.

- Ensuite, j’ai calculé le taux mensuel équivalent au taux annuel à l’aide de la formule suivante : (1+i)^12 = (1,0590)^12. Ce qui m’a donné un taux mensuel de 0,47885%.

- De plus, j’ai vérifié la mensualité constante annoncé par la banque Crédit du Val de France en établissant la formule suivante : 11000*0,0047885/(1-(1+0,0047885)^-60). Cela confirme le résultat de la banque, à savoir 211, 37€.

J’ai ainsi établi un tableau de remboursement de l’emprunt sur 60 mensualités.

-Dans l’offre concurrente, j’ai calculé le taux annuel qui était au taux trimestriel : ((1+1,46738)^4)-1.

Cela donne un taux annuel de 6%.

J’ai également vérifié le montant de l’échéance à l’aide de la formule suivante :

11000*0,0146738 /(1-(1,0146738)^-20. Cela donne bien une trimestrialité constante de 638,65€.

J’ai pu désormais effectuer le tableau de remboursement de l’emprunt sur 20 échéances.

-J’ai ensuite effectué une comparaison entre les deux emprunts puis j’ai effectué les mêmes calculs avec le TEG. Le TEG est le taux effectif global, c’est-à-dire le coût réel d’un emprunt, qui comprend le taux d’intérêt, les frais de dossier, le coût de l’assurance obligatoire, les frais de garantie etc…

-J’ai ensuite effectué un tableau en calculant la valeur cible pour déterminer la marge de négociation que M.Chesneau peut avoir avec sa banque s’il veut faire jouer la concurrence. Cette négociation s’appliquera forcément sur les frais de dossier pour réussir à avoir un taux annuel équivalent de 6%.

-Concernant les prévisions de vente, j’ai tout d’abord calculé les moyennes mobiles d’ordre 4. Pour cela, on part directement de l’échéance 3 en prenant les 5 premières échéances sauf que les deux extrémités (1 et 5) sont divisées par 2 et que le tout est divisé par 4.

-J’ai effectué un graphique avec toutes ces données et cela nous montre bien qu’il existe une saisonnalité dans les ventes. (Saisonnalité forte pour les mois de septembre et octobre de chaque année et basse pour les mois de juillet et août)

-A l’aide de la formule DROITEREG et ORDONNEE.ORIGINE, j’ai pu déterminer a et b et ainsi la droite d’ajustement linéaire.

Ensuite, j’ai calculé les coefficients saisonniers par la méthode du rapport au trend, en prenant chaque valeur du mois de janvier par exemple et en divisant par le nombre d’années.

-A l’aide des coefficients saisonniers et de l’équation de la droite, j’ai pu réaliser les prévisions pour l’année N+1 en commençant par l’année de rang 37, donc x remplacé par 37 dans l’équation et ensuite, l’application du coefficient saisonnier correspondant. Ici, pour janvier, il s’agit de 1,19.

-Le chiffre d’affaires annuel, le pourcentage d’évolution et la part de chiffre d’affaires que représente les ventes d’instruments ou librairie dans le chiffre d’affaires total, ont ainsi pu être déterminés.

...

Télécharger :   txt (6.7 Kb)   pdf (50.6 Kb)   docx (14.6 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club