Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Accompagnement et aide individualisée dans les actes essentiels de la vie quotidienne

Par   •  28 Septembre 2017  •  3 012 Mots (13 Pages)  •  332 Vues

Page 1 sur 13

...

Une boutique est également mise à disposition des résidents tous les vendredis après-midi, afin de leur permettre d’effectuer des achats de produits courants, à prix coutant.

Une chapelle permet également à chacun de profiter d’un lieu de silence et de recueillement. L’établissement est entouré d’un jardin agréable, accessible aux personnes à mobilité réduite.

Lors de mon stage j’ai été amené à travailler avec différents intervenants, faisant parti de l’équipe médicale et médico-sociale : infirmières, aides-soignantes, agents de service, animatrice, médecin coordinateur, kinésithérapeute, pédicure.

- Présentation de la personne aidée

Lors de mon stage je suis accueillie au 2ème étage de la maison de retraite (EHPAD).

J’ai choisi d’accompagner Mme J.

Mme J. est née à Rennes le 8/9/19, elle y a vécue toute sa vie. Son père travaillait à EDF et sa

Mère était aide-soignante. Elle a un frère.

Madame s’est mariée en 1943, a eu 4 enfants, une fille et trois garçons. Son mari, décédé

aujourd’hui, travaillait également à EDF comme directeur de service. Elle a élevé ses enfants

et s’est occupé de ses parents qu’elle a hébergé jusqu’à la fin de leur vie.

En 2005, ses enfants ne la trouvant plus en sécurité chez elle, lui proposèrent une démarche

de vie en foyer logement. Sa grand-mère a vécue au sein de ce même établissement, ce qui a

motivé son choix. Mme est entrée au foyer logement autonome et indépendante.

Après une chute Mme a du déménager pour entrer à l’EHPAD, au 3ème étage. En 2008, Mme

rechute, ce qui entrainera une fracture du col du fémur et un traumatisme lombo-sacré.

Cette fracture n’a pu être opérée et s’est donc consolidé seule. Depuis ce jour, Mme doit se

déplacer en fauteuil roulant manuel et a emménagé au 2ème étage de l’EHPAD, son état

nécessitant plus de soins et une aide plus adaptée.

De plus Mme souffre de démence type Alzheimer et d’un état dépressif lié à cette pathologie. Elle est aujourd’hui très dépendante et en perte d’autonomie sévère.

Cette pathologie a des incidences sur son comportement (perte de lucidité, repli sur soi, violence verbale et physique).

Sa courbe de poids est en chute libre, Mme est dénutrie et souffre d’une importante carence en fer appelée anémie. Elle souffre également de constipation, elle a pour cela un traitement quotidien. Le problème de transit intestinal est fréquent chez les personnes à mobilité réduite et entraine une vigilance permanente pour éviter un problème grave. Elle a aussi besoin d’une aide médicamenteuse pour dormir.

Par manque d’appareillage dentaire, elle doit manger sa nourriture mixée, à la cuillère. Les boissons sont épaissies et également données à la cuillère pour limiter un risque accru de fausses routes.

Mme est sujette aux mycoses récurrentes au niveau de la poitrine. Un soin particulier a été mis en place pour limiter ce risque. Un soin des mains quotidien est également indispensable, en effet Mme souffre d’ostéoporose et vit les mains rétractées ce qui peut entrainer mycoses et/ou coupures. Pour éviter cela des boudins en serviettes éponge lui sont installés dans chaque main.

Elle aime la solitude, un de ses plaisirs est de s’assoir dans le fauteuil confort que son fils lui a offert pour regarder la télévision, elle ne participe jamais aux animations proposées.

- Acte d’accompagnement dans un acte essentiel de la vie quotidienne

J’ai choisi d’accompagner Mme J lors d’une toilette au lit, en effet cet acte nécessite une certaine aisance d’un point de vue technique, relationnelle et d’observation médicale.

Comme énoncé dans la présentation de Mme, le moment de la toilette est source d’une très grande angoisse pour elle. Cette angoisse se retransmet par un comportement violent envers les soignants quels qu’ils soient (insultes, coups, résistance physique) qui rend l’accompagnement difficile. Je sais que je dois communiquer des informations simples et une à la fois.

Je tâcherai tout au long de l’accompagnement de Mme, de la rassurer tant par mes gestes que par mes paroles.

Avant de me diriger vers la chambre de Mme je vais chercher son fauteuil roulant dans la salle commune et le dépose près de sa chambre.

Je frappe à la porte de Mme pour la prévenir de mon arrivée, entre et allume la présence afin de prévenir l’équipe que je suis auprès de Mme J.

Je me dirige vers elle et lui explique que je viens pour l’aider à faire sa toilette.

Tout en lui caressant la joue, je l’informe que je vais me laver les mains et préparer le matériel dont nous aurons besoin. Je m’exécute.

Pour avoir observé puis participer petit à petit à cet acte, dans le but de pouvoir l’effectuer en autonomie, j’ai appris à bien organiser mon espace de travail afin de me faciliter les choses. C’est aussi un moyen de prévenir des soucis de santé au niveau de mon dos, pour cela je respecte les gestes et postures recommandés par l’ergothérapeute lors de ma formation.

Je commence donc par préparer l’adaptable : un lange pour le protéger, deux bassines (une pour la toilette du corps, l’autre pour la petite toilette), deux gants de toilette, deux serviettes de toilette, du papier wc en cas de besoin, des gants, un sac poubelle, les crèmes de soin (mycoses et crème de prévention d’escarre), eau de Cologne, parfum. Je m’assure aussi que les vêtements préparés la veille sont adaptés à la météo du jour, que les chaussettes et la protection sont également à portée de main.

Une fois le matériel prêt, j’approche l’adaptable près du lit de Mme et baisse la barrière de lit.

Je

...

Télécharger :   txt (19.1 Kb)   pdf (122.5 Kb)   docx (19.5 Kb)  
Voir 12 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club