Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Portfolio 2

Par   •  29 Août 2018  •  1 881 Mots (8 Pages)  •  68 Vues

Page 1 sur 8

...

lui.

Une fois la confiance acquise , j’ai commencé par faire de petits ateliers de 5 à 10 minutes avec Paul pour l’aider à mieux interagir avec ses pairs et à comprendre les sentiments des autres.

Par exemple un de nos ateliers consistait à lui donner un papier , ensuite je lui ai demandé d’en faire ce qu’il veut. Il s’est mis à cœur joie à froisser et piétiner le papier.

Au bout 3 minutes je lui ai demandé de me redonner mon papier , il me le donne froisser et mal en point ( le papier) , je lui ai dit alors que je voulais mon papier tel que je lui ai donné, il m’ a répondu que ce n’était pas possible de me redonner le papier tel que je le lui avais donné. C’est en ce moment que je lui ai fait comprendre que c’est ainsi que ses amis se sentent quand il leur fait mal , et qu’il faut toujours bien réfléchir avant de poser un acte, car il n’est pas juste de blesser une personne pour justifier notre frustration ou notre état émotif.

Suite de description de l’intervention :

Lors des récréations Paul peut rentrer en altercation avec un ami pour revendiquer

Quelque chose ou exprimer sa frustration. Quand de telle situation se présente ,

J’interviens de façon spontanée. Ma première action consiste tout d’abord à les séparer

Et je les conduis ensuite dans le local 17 ( le local réservé au TES).

Une fois dans ce locale , je pratique une relation d’aide avec nos amis .

Je demande chacun d’ eux , leur version des faits .

Une fois les réponses de chacun d’eux obtenues , je demande à chacun d’eux ce qu’il aurait dû faire pour éviter de se retrouver dans les troubles. En général , les élèves connaissent bien ce qu’ils auraient dû faire pour éviter des problèmes.

Je leur demande ensuite de se donner la main et de régler d’utiliser dans l’ avenir les outils que eux-mêmes viennent de me donner.

Je laisse partir l’autre élève et je m’entretiens avec Paul pour être sûr qu’il a compris ce qu’il aurait du faire. Comme il sait qu’il doit bien se comporter avec ses pairs durant les récréations sinon il perd le privilège de soccer , il se tient bien durant les autres périodes.

Examen Critique de l’intervention :

Vue les progrès effectués par mon client durant ses dernières semaines , je peux affirmer que mes interventions ont vraiment aidé Paul à mieux se comporter lors des périodes de récréation.

Mes objectifs étaient :

1 Paul devra contrôler ses émotions lors des récréations 3 jours sur 5 sur une durée de 3 semaines .

2 Paul devra attendre son tour avant de rentrer dans un jeu organiser par ses amis lors des récréations , 3 jours sur 5 sur une période de 3 semaines.

3 Paul devra communiquer son désir à ses amis lors des récréations , 1 récréation sur 2 , pendant 2 jours sur une période de 3 semaines.

Les moyens mises en œuvre pour accomplir ses objectifs sont : des ateliers ,

Les suivis matinaux , l’échelle de gestion des émotions, les pictogrammes collés

Sur son pupitre pour lui rappeler quoi faire.

En comparant tous ces éléments à tout ce qui existait avant mon arrivée , je constate qu’il y a un travail réel que j’ ai fait pour mieux aider mon ami Paul.

Avant c’était juste des interventions spontanées sans aucun plan pré établi.

Je peux dire en ce moment bien précis que Paul est fonctionnel à 70% , ce qui est un vrai succès comparativement à son niveau de fonctionnement avant mon arrivée. Cela m’a été confirmé par la direction , son enseignante et ma superviseure.

Lien entre la théorie et l’expérience :

Mon client présente un trouble de déficit d’attention et d’hyperactivité .

Théoriquement les enfants présentant ce trouble sont considérés comme malades et sont souvent marginalisés, mis de cotée ; mais ces enfants présentent aussi des forces comme n’importe quel autre.

Les enseignants sont souvent bien informés sur la maladie mais pas sur ce qu’ils doivent faire pour aider ces enfants.

Ils considèrent cependant seulement l’aspect maladie et non l’aspect humain.

C’est dans ce sens que certains enseignants adaptent mal leur enseignement pour mieux aider ces enfants.

Sur le plan expérimental , on peut voir que ces enfants fonctionnent très bien

Quand tous les moyens sont mis en place pour mieux les aider.

Ce qui m’amène à affirmer que la combinaison de la médication et de la psychothérapie est un moyen efficace pour mieux aider les enfants souffrants de TDAH. La médication bien qu’efficace ne suffit pas pour venir à bout de ce trouble.

Analyse des apprentissages :

J’ai beaucoup appris durant ce stage que je fais actuellement. J’ai pu constater ce que nous avions vu dans nos cours doivent être utilisé avec nous même notre bon sens , car les situations se présentent différemment d’un client à un autre.

Par exemple dans mon cas , j’ai rencontré un client TDAH et qui ne présente pas de difficulté au niveau académique , mais dans d’autres situations le TDAH peut présenter beaucoup plus de difficultés que mon ce je vois actuellement chez mon client. Il y a eu des moments de crainte à mon niveau. La crainte de ne pas pouvoir atteindre mes objectifs avec Paul mais ma détermination est beaucoup plus grande et cela me permet d’obtenir des résultats positifs.

Je ne dirai pas que c’est une tâche facile car je rencontre des obstacles par moment.

...

Télécharger :   txt (10.9 Kb)   pdf (50.7 Kb)   docx (16 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club