Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

ACCOMPAGNEMENT DANS LES ACTES DE LA VIE QUOTIDIENNE

Par   •  20 Mars 2018  •  1 918 Mots (8 Pages)  •  139 Vues

Page 1 sur 8

...

J’approche le fauteuil douche du lit, demande à madame D. si elle prête à se lever et aller faire sa toilette. Elle me répond : « En voiture Simone ». Je la découvre et préviens que je vais l’aider à s’assoir au bord du lit. Glisse une main sous ses omoplates et l’autre sous ses genoux. Compte jusqu’à trois et l’aide à pivoter. Je m’assure que madame D. se sent bien, puis lui indique que je vais l’aider à s’installer dans le fauteuil douche.

J’emmène madame D. dans la salle de bain et place le fauteuil sous le pommeau de douche, veillant à me laisser la place de passer derrière pour la toilette intime et bloque les roues. M’assure de la quiétude de madame D., que la température de la pièce lui convient. J’aide madame D. à retirer sa chemise de nuit et la dépose dans la corbeille à linge sale. Je retire son change et le jette à la poubelle puis pose une serviette afin de respecter sa pudeur.

Retire mes gants à usage unique et procède au lavage des mains. Je fais apprécier à madame D., la température et le débit jusqu’à ce que l’on trouve l’idéal et cela à chaque réouverture de l’eau pour son confort.

Je lui propose de commencer par le shampooing et donc d’incliner un peu sa tête vers l’arrière de façon à ne pas trop faire couler d’eau sur son visage. Une fois, les cheveux mouillés, je mets un peu de shampooing dans mes mains et lui frictionne la tête.

J’enlève la serviette des jambes et l’avertie que je vais commencer à mouiller son corps en commençant par les pieds pour qu’elle puisse apprécier la température de l’eau. Mais aussi que chez les personnes souffrant de troubles cognitifs, on évite de commencer par le visage afin de ne pas mettre la personne dans une situation d’angoisse.

J’imprègne mes trois gants, dépose du gel douche. Madame D en saisit un afin de faire sa toilette du visage, du haut du corps et sa toilette intime, et avec l’autre, je commence la toilette du dos, puis des jambes et des pieds. Je me prends mon troisième gant et préviens madame D. que je vais effectuer la toilette du siège, toujours en commençant vers l’avant et remontant vers la région anale. Je mets les gants dans la panière à linge sale. J’informe madame D. que nous allons réaliser le rinçage en commençant par le haut du corps en commençant par le dos pour que les résidus de savons s’éliminent correctement.

Munis de mes serviettes, afin de sécher en tamponnant madame D. en m’assurant d’être vigilante à l’aspect cutané de la peau. Je pose une serviette sur le haut de ces jambes afin de respecter la pudeur de Madame D. J’appose ensuite une serviette sur ses épaules afin de pouvoir éponger les cheveux pour éviter que Madame D. est froid.

J’informe Madame D. que je vais l’aider à s’habiller en commençant par lui présenter son soutien-gorge qu’elle enfile, je l’aide juste à l’attacher et m’assurer qu’il est bien mis pour éviter toute plaie sur la peau et ensuite son tee-shirt.

J’indique que je vais appliquer l’huile sur ses talons afin de faire la prévention des escarres. Elle me dit que c’est agréable de se faire masser même pour une vieillerie comme elle, et me dit qu’elle apprécie ma compagnie ce qui me touche.

J’annonce ensuite à Madame D. que nous allons procéder à l’habillage du bas en commençant par les chaussettes, la protection de jour, le slip filet, le pantalon et ses chaussons. Et lui propose ensuite de se lever afin que je puisse ajuster sa tenue tout en se maintenant à la barre d’appui pour sa sécurité.

Madame D. reste debout le temps que je rapproche son fauteuil roulant personnel. Je l’amène derrière elle et bloque les roues. Et lui dis qu’elle peut s’assoir. J’installe Madame D. devant le lavabo pour qu’elle puisse se brosser les dents et mettre sa crème de jour. Je lui prépare un verre rempli d’eau et une serviette et je lui ouvre le tube de crème.

Je lui propose enfin de faire son brushing ce qu’elle acquiesce sans hésitation étant très coquette elle aime prendre soin d’elle.

Après le brushing, je lui indique que je vais l’emmener en salle de restaurant afin de prendre son petit-déjeuner que je vais lui préparer.

J’effectue ensuite la réfection de la salle de bain et de la chambre

CONCLUSION

A travers ces semaines de stages au sein d’un EHPAD, j’ai pu réellement conscience de ce que signifie le vieillissement, des besoins des personnes âgées, de leur fragilité, de leurs dépendances, de leur isolement, de toutes l’attention dont elles avaient besoin.

J’ai réalisé combien il faut être attentif, savoir communiquer par toutes les sortes de moyens, la voix, le toucher, le regard, les gestes liés aux soins d’hygiène. J'ai aussi compris combien la sécurité physique de la personne âgée est importante tellement elle est fragilisée.

J'ai pris conscience du mot PROFESSIONALISME et de ce qu'il implique de savoir-faire, de connaissances et de responsabilités.

J'ai vu combien les transmissions écrites ou orales de chaque acte sont importantes pour les autres intervenants professionnels, la famille et pour le bon suivi du patient. La traçabilité écrite est aussi extrêmement importante en cas de litige.

Toute la théorie du mois précédent s'est finalement concrétisée tout au long de ce stage. Chaque cours a trouvé sa place dans une situation donnée. J'y ai retrouvé un langage familier comme les 14 besoins de Virginia HENDERSON ou la pyramide de MASLOW.

A l'issue de ce stage je suis confortée dans mon envie de poursuivre ma formation, je me sens bien dans la voie que j'ai choisie. Je vais me donner tous les moyens pour essayer d'obtenir ce diplôme et pouvoir apporter ensuite tout mon professionnalisme aux personnes dont la situation nécessitera mon aide.

...

Télécharger :   txt (12 Kb)   pdf (53.7 Kb)   docx (16.9 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club