Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Institut de formation en soins infirmiers, accompagner une personne dans la réalisation de ses soins quotidiens

Par   •  7 Décembre 2018  •  4 138 Mots (17 Pages)  •  184 Vues

Page 1 sur 17

...

- La dimension psycho-cognitives

A mon arrivé dans l'unité de vie, je fais donc la connaissance de Madame.B, une dame très anxieuse et peureuse mais qui n'hésite pas à discuter avec le personnel soignant et à manifester de ce dont elle est satisfaite ou non. Elle est veuve depuis plus de 14 ans et est sans enfants. Elle vivait seule dans le centre ville de Troyes avant de rejoindre cet unité de vie. Elle reçoit régulièrement la visite de son tuteur et de sa famille. Avant de rejoindre l'unité, elle avait également une aide à domicile présente une petite partie de la journée pour l'aider dans ses activités quotidiennes.

Depuis son arrivée, Mme.B présente de plus en plus de difficultés pour communiquer, malgré que ses courtes phrases soient toujours bien compréhensibles. Au cours de la journée, elle est amenée à ma faire répéter plusieurs fois mes phrases pour cause de non compréhension dû à son audition. Elle ne se soucie pas trop des visites de sa famille, elle est incapables de se souvenir de leurs propres adresses ou de leurs numéros de téléphone. C'est une patiente frileuse qui ne s'hydrate pas beaucoup et est très fatiguée. En revanche, Mme.B à un très fort appétit et mange de tout. Elle exprime tous les jours son impatience pour le repas. De plus elle est désorientée sur le plan temporo-spatial et a besoin d'aide pour choisir des vêtements adaptées à la journée. Madame.B est une femme plutôt souriante , pourtant son humeur se dégrade peu à peu du fait ou elle manifeste le besoin de souvent se reposé. De plus elle n'apprécie pas trop le fauteuil roulant qui à été une étape dure à assumer, elle préfère rester couchée. Je pense que sa dépendance envers les soignants l'affecte beaucoup, malgré qu'elle ne le montre pas. Elle essaye de se rassurer tant bien que mal et de passer de bon moment avec l'équipe soignante. Mme.B à besoin, je pense, de beaucoup d'attention.

Pour finir, nous évoquerons l'aspect environnemental de Madame.B.

- Les dimensions socio-culturelles et environnementale

Dans cette unité se trouve 17 patients. Cette unité de vie est composé de porte qui ne s'ouvre qu'avec un code ou avec un bouton de sortie. Madame.B dispose d'une chambre simple où elle y à installé des effets personnels ainsi que des photos de toute sa famille. Elle se sent à l'aise dans sa chambre que grâce à ces photos. L'équipe soignante met en place un matelas anti-escarre afin d'assurer son confort. Ce matelas à pour objectif d'éviter ces nécroses de la peau et des tissus sous-jaccents formant une croûte voir un ulcère. Ma patiente dispose aussi d'une salle de bain ou se trouve une douche, des toilettes et un lavabo ainsi que de multiples barres d'aides afin que Mme.B puisse prendre appuis lors de ses toilettes partielles au lavabo entre autres. Dans la partie suivante nous allons analyser ce soin qu'est la toilette complète au lavabo.

III) Analyse du soin

Nous sommes en plein milieux de la seconde semaine de stage. Cette situation se déroule le mercredi 23 novembre 2016 au matin. Il est 9h30, il est temps pour moi de rejoindre Mme.B afin d'effectuer sa toilette quotidienne. Levée depuis 7h (il faut savoir que ma patiente est du matin), ma patiente a eu le temps de prendre son petit déjeuner, a l'aide d'un adaptable, dans son lit. Visiblement elle a bon appétit. Je lui propose donc de réaliser sa toilette au lavabo, Mme.B ne refuse pas et semble optimiste aujourd'hui du fait qu'elle reste positive quelque soit ses difficultés ou nos problèmes quotidien. La toilette permet à la patiente de conserver une bonne hygiène, une bonne image et de préserver au mieux son autonomie déjà très limitée ; c'est aussi un moment de partage avec le soignant en terme de communication. Avant toute chose, je me procure un chariot de soin que je vais désinfecter, juste après un lavage de main, et où je vais y disposer tout le matériel nécessaire afin qu'il ne manque rien. L'aide soignante contrôle le chariot de soin et m'indique que tout est bon pour pouvoir rentrer dans la chambre et commencer le soin. Je m'assure tout d'abord que ma patiente soit consentante afin que je lui prodigue ce soin. C'est un respect envers la personne qui ne veux pas forcement qu'un garçon réalise sa toilette pour une question de pudeur. En revanche ici cela ne lui pose aucun problème, elle me sourit et me dit que ça me servira pour mon apprentissage.

En premier lieu, il faut se désinfecter les mains. Je pratique donc un lavage de main au savon en prenant soin de faire toutes les parties de la main ainsi que le poignet et les ongles. Ceci a pour but d'éliminer les souillures, de diminuer la flore transitoire et prévient la contamination. Par la suite je prépare mon chariot de soin. En matériel, Il me faut du savon (celui du patient en priorité), un peigne, des gants non stériles à usage unique (UU) taille L, un sac poubelle individuel, ainsi que du talc. Au niveau du linge, je dois avoir 2 gants de toilette (un pour le bas du corps et l'autre pour le haut du corps) ainsi que 2 serviettes de toilette propres (une pour le bas du corps, l'autre pour le haut du corps), 3 gants de toilette à usage unique, une protection car ma patiente est incontinente, une culotte coque et des habits propres. Pour finir il ne faut pas oublier le chariot de linge sale du service avec un sac de linge sale, une solution hydroalcoolique (SHA), un désinfectant de surface, un chiffon, une alaise ainsi qu'on sac poubelle noir pour les déchets n'ayant pas de risque infectieux.

En second lieux, avant de frapper puis rentrer dans la chambre, je pratique une friction des mains à l'aide d'une SHA pour bien désinfecter puis je met des gants non stériles à usage unique. Cependant dans cette unité de vie, le tablier plastifié n'est pas utilisé. Je frappe à la porte et rentre. Je m'assure que ma patiente est prête pour commencer la toilette au lavabo (petit-déjeuner terminé ?). Je sens Mme.B confiante de part son sourire qu'elle m'adresse. Ma première mission, tout en discutant avec ma patiente, sera de désinfecter l'environnement de la chambre à l'aide d'un gant de toilette à usage unique et de SURFANIOS. C'est un détergent permettant de nettoyer des surfaces dans les différentes chambres. Dès que cet acte est réalisé, je lève madame.B afin de l'installer dans son fauteuil en veillant d'avoir

...

Télécharger :   txt (26 Kb)   pdf (74 Kb)   docx (23.9 Kb)  
Voir 16 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club