Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Qu'est-ce qu'une nation ? (Ernest Renan)

Par   •  28 Mai 2018  •  1 621 Mots (7 Pages)  •  571 Vues

Page 1 sur 7

...

Les cinq éléments ainsi développés permettent de justifier la constitution d’une nation dans la conception allemande de celle-ci. Ernest Renan s’emploie donc à démontrer que ceux-ci ne peuvent pas être au fondement de la nation. Il s’agit alors de savoir quel en est le fondement réel selon l’auteur.

III/ Définition de la nation dans son acception française

La nation, pour Ernest Renan, trouve son fondement dans « une âme, un principe spirituel » (p.31) différenciés de manière temporelle : « l'une est dans le passé, l'autre dans le présent » (p.31). L'âme, dimension passée, est un riche legs de souvenirs commun à tous. Le principe spirituel, dimension présente, le désir de vivre ensemble et de faire valoir un héritage reçu. La nation renvoi donc à un héritage, celui des ancêtres car « les ancêtres nous ont faits ce que nous sommes » (p.31). La source de la nation dans le présent est à trouver dans un passé héroïque et des figures mythiques qui en constituent le capital social. Les souffrances et les malheurs vécus par tous sont unificateurs. Mais elle suppose également une volonté commune dans le présent, celle « d'avoir fait de grandes choses ensemble, [de] vouloir en faire encore » (p.31). La nation, qui fait preuve de solidarité, actualise sans cesse son histoire et ses symboles. Elle est ainsi un « plébiscite de tous les jours » (p.32). Le partage d'un même passé, des mêmes souffrances, espérances ou joies est ce qui permet d'en constituer le fondement pour Ernest Renan, indépendamment de toute considération linguistique, géographique ou raciale. L'homme ne peut être esclave de sa langue, de sa religion ou encore du cours des fleuves.

Conclusion

La nation est donc le résultat d'un long processus historique qui débute avec la chute de l'Empire romain d'Occident. Elle n'a pas pour fondement des déterminants anthropologiques ou sociologiques. Pour Renan, elle est donc « une conscience morale » (p.34), dépendante de l'homme qui par renoncement, adhère à la communauté, en accepte l'héritage et le perpétue dans le temps. Toutefois, même si l'auteur indique faire preuve d'objectivité et de neutralité dans son exercice, celui-ci tente en réalité de démontrer l'illégitimité de l'annexion de l'Alsace et de la Lorraine par la Prusse. Renan s'attaque donc directement aux arguments avancés Outre-Rhin pour justifier de celle-ci. Aussi, la proposition de laisser les peuples choisir leur nation s'inscrit-elle directement dans ce contexte, les populations annexées n'ayant pas eu leur avis à donner. Quand bien même cette conférence de Renan est à l'origine de la conception française de la nation, il convient néanmoins de la lire avec un regard critique et de prendre en considération le contexte historique dans lequel elle s'inscrit.

...

Télécharger :   txt (10.2 Kb)   pdf (50.5 Kb)   docx (14.2 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club