Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Le luxe : analyse technologie textile

Par   •  18 Octobre 2017  •  2 067 Mots (9 Pages)  •  174 Vues

Page 1 sur 9

...

En effet, les étoffes jacquards lorsqu’elles contiennent un bon nombre de couleurs peuvent vite devenir lourdes et épaisses. C’est pourquoi comme l’on peut le voir dans le document 1, la veste soir de Gianni Versace dispose de motifs brodés en intarsia. La technique intarsia est connu pour réaliser généralement des motifs sur des tricots sans que de nombreux flottés apparaissent dernières et alourdit l’étoffe. Elle peut faire penser à la technique des tissus brochés mais cependant le fil utilisé pour créer le motif n’est pas ajouté au fond, il remplace le fil du fond. Cette technique est généralement utilisée pour des motifs en bases de grandes masses de couleurs. Cette broderie en intarsia est appliquée sur une veste moirée. La moire, tissu d’armure cannelé a reflet miroitant est obtenu par calandrage. C’est une opération qui consiste à écraser les fibres de l’étoffe à certains endroits alors que celle-ci est doublée. L’entreprise lyonnaise Benaud perfectionne ce savoir-faire et propose de nombreuses moires. Un tissu moiré peut être constitué d’un motif jacquard souvent révélé par des jeux d’armure satinés. Il peut aussi être constitué de plus de deux étoffes. De plus si l’une de ces étoffes possède des fils métalliques (or, cuivre…). L’effet miroitant de la moire en est lui-même accentué. Ce qui est peut possiblement le cas sur cette veste de Versace. De plus, le top et le collant sont en laminé et lycra. Le terme laminé peut désigner un complexe de plusieurs couches d’étoffes et /ou de non tissés ou de mousse assemblés entre elles pour en améliorer les performances. Les textiles laminés sont de plus en plus utilisés particulièrement dans les textiles performants. On parle de textiles techniques intelligents. Ceux-ci en fonctions de leurs applications sont respirant, imperméables, thermo régulant… ces textiles innovants sont en constante évolutions. En effet, la France possède de nombreux centre de recherche comme le CETI (centre européen des textiles innovants) situé à Roubaix. Cependant, il est aussi possible de parler de laminé se référant à une opération de laminage. Le laminage est un procédé de fabrication par déformation plastique. Souvent utilisé pour former des fils de métal, ceux-ci sont obtenus par compression continue entre deux cylindres appelé laminoir. Est-il alors possible que des fils de métal appelé lames subissent ce procédés. Il serait alors possible que cette étoffes soit alors réalisée avec des fils métalliques et du lycra. Ce qui en fait une étoffe lamée. Ces lames sont souvent guipées autour d’une âme. Ces fils cylindriques ou écrasés sont alors plus brillants et plus souples. Une fois le fils terminé, celui-ci est recouvert d’un vernis pour éviter l’oxydation. C’est peut-être pour cela que cet ensemble de Versace est aussi brillant. Cependant il est possible aussi que la brillance est le résultat un apprêt appelé brillato. Le brillato est en réalité un film déposé à chaux sur l’étoffe et l’a rend brillante.

Le luxe comme nous pouvons alors le voir aime conserver une esthétique propre créé par des symboles comme le pied de poule, le cuir, les soieries, les lamés et brocart… qui font immédiatement référence à un savoir-faire et à une image de qualité. Cependant nous remarquons qu’aujourd’hui avec l’avancé des nouvelles technologies ; de plus en plus l’industrie peut reproduire cette esthétique avec des matières considérés comme « moins noble », ce qui est ici le cas du béton. Le savoir-faire se met au service de matière autre. C’est alors qu’une plus-value parfois étonnante se créer grâce à l’opération de l’homme.

...

Télécharger :   txt (12.9 Kb)   pdf (94.9 Kb)   docx (13.1 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club