Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Paliers de l'analyse linguistique.

Par   •  6 Juillet 2018  •  2 408 Mots (10 Pages)  •  90 Vues

Page 1 sur 10

...

Le nom commun:

– a un genre (masculin/féminin) défini et parfaitement arbitraire.

–a un nombre(singulier/pluriel), laissé à l'appréciation du locuteur (sauf exceptions : le bétail, les décombres).

– peut occuper toutes les fonctions syntaxiques possibles.

– a un sens.

Le nom propre :

– a un genre et un nombre fixé par l'usage.

– peut occuper toutes les fonctions comme un nom commun.

– n'a pas de sens, même s'il renvoie à un objet du monde.

Plusieurs phénomènes de transfert peuvent s'opérer (une idée : nom commun, l'Idée conceptuelle : nom propre).

→ Antonomase

Texte : Gérard de Nerval, Les filles du feu, « Isis »

Nerval : romantique, prose très poétique

classification des noms :

– nom propre/nom communication

– abstrait/concret

– syntaxe

– nom composé/ nom simple

Un chat est un animal. → infinité de chats

Mon chat est gentil. → un chat

Le chat est un animal. → Infinité de chats

Le chat noir est agressif → Une partie du groupe

On crée une sous-catégorie.

Concept d'extension et d'intention

L'extension est le nombre d'individus ou d'objet du monde qu'un groupe nominal peut désigner.

L'intention est le nombre de propriétés, de prédications, que l'on donne à un groupe nominal.

Ces deux concepts fonctionnent conjointement : plus l'extension augmente, plus l’intention diminue, et vice versa.

Rôle du modifieur : augmenter l'intention

Premier modifieur : le déterminant

Déterminant + nom : groupe nominal

une course

deux milles

la nuit

quelques années

Second modifieur : l'adjectif

Déterminant + nom + adjectif (épithète)

Une illusion complète

Troisième modifieur : le complément du nom

Déterminant + nom + préposition + complément du nom

La clarté de la lune

Quatrième modifieur : subordonnée relative adjective restrictive

(restrictive : diminution de l'intention)

déterminant + nom + pronom relatif + propositions

Le pain que j'ai acheté

Ces modifieurs ne sont pas exclusifs, ils sont combinables, la seule limite est une limite de compréhension.

Remarques :

Le chemin de fer

Un plafond de ténèbres

« fer » ou « ténèbres » est complément du nom, mais n'a pas de déterminant.

↳ Déterminant zéro

Le chat noir est gentil

Le chat, noir, est gentil

Catégorie et fonction[pic 1]

Catégorie/classe grammaticale : Carte d'identité du mot, impossible a remettre en question

La catégorie révèle les propriétés distributionnelles du mot (avec quels mots il peut être associés)

La fonction est toujours à redéfinir et à traiter.

[ Le chat ] joue au ballon

Je nourris [ le chat ]

Même catégorie mais fonction différente :

Premier exemple : sujet → accord

Propriété distributionnelle du déterminant : se trouver à la gauche du nom. Tout les élément ayant cette propriété distributionnelle font partie de la catégorie « déterminant » (le, ce, un, quelque)

On a distingué dans la langue française neuf catégories. Elles sont classées en deux grandes familles : les catégories lexicales et les catégories grammaticales.

Catégories lexicales : peuvent faire l'objet d'une analyse sémiotique.

– Le nom

– L'adjectif

– Le verbe

– Le pronom (remplace le nom)

Catégories grammaticales : n'ont pas de sens, indiquent des relations syntaxiques.

– Le déterminant

– Les prépositions (relient des unités lexicales entre elles)

– Les conjonctions (de coordination ou de subordination) (Rôle semblable à celui d'une préposition, mais les unités reliées ne dépendent pas l'une de l'autre)

– L'adverbe (peut être grammatical:ne… pas, ou lexical : lentement. Invariable)

– L'interjection (onomatopée, expression ds sentiments)

Remarque

...

Télécharger :   txt (17.5 Kb)   pdf (150.7 Kb)   docx (586.7 Kb)  
Voir 9 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club