Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

FRA3006, Rédaction d'un discours

Par   •  2 Juillet 2018  •  1 152 Mots (5 Pages)  •  203 Vues

Page 1 sur 5

...

Éduquer sur les enjeux (gagner ou perdre)

Même si ces fusions sont éminentes, la problématique n’est pas disparue pour les PME, les sources de financement sont limitées et les alternatives peu nombreuses pour les PME si on compare celles offertes aux consommateurs et grandes entreprises

Nous sommes heureux de constater que les PME seraient favorables à une plus grande implication de la BDC, car nous encourageons l’entrepreneuriat en fournissant aux entrepreneurs des services de financement, de capital de risque et de consultation sur mesure.

---------------------------------------------------------------

Oui, la Banque du développement du Canada est une excellente alternative. Nous nous spécialisons dans le financement commercial et offrons des solutions très souples conçue pour votre entreprise. Nous réalisons sur le plan financier l’état du portefeuille avec une vue sur les profits et les dividendes. Sur le plan commercial, nous vous offrons des produits de quasi-équité, des solutions globales et des produits novateurs repris par d’autres institutions.

La BDC est unique, non seulement parce que nous nous consacrons uniquement à la PME, mais par une structure de financement utilisant le capital hybride (fonds propres). Ce mode de capitalisation reflète l’avant-gardisme et le souci de bonne gestion du gouvernement. Cette structure de capitalisation unique, mais limité dans le cadre législatif actuel, reflète tout de même une ferme intention de gérer les affaires publiques de façon rentable, tant et si bien que le secteur privé soit disposé à investir avec nous. Nous avons besoin d’accroître notre capitalisation.

Les besoins sont importants. Le marché potentiel également. À preuve le projet de création d’une banque de PME par deux des acteurs principaux de la fusion est applaudi par la BDC. Pourquoi ne pas la poursuivre?

---------------------------------------------------------------

D1.3 Rédaction de la première version du plan de discours

Sujet

La place des coopératives dans l’économie canadienne

1. Introduction

Les coopératives font partie intégrante de l’économie sociale du Canada.

2. Développement

Son rôle

- Historique et définition

Entreprise dont les membres contribuent volontairement en parts égales en droits et en obligations.

Ses secteurs d’activités : finances, consommation, travail, multi-partenaires

- Modèle coopératif

Fondé sur le principe de la coopération et de solidarité. Les coopératives ont fait leurs preuves sur le plan de l’entraide, car elles permettent aux membres de travailler ensemble vers des objectifs communs

Le pouvoir y est exercé démocratiquement et les membres travaillent dans le souci de l’intérêt de tous.

La coopérative comme pilier

- Bienfaits dans l’économie

Créer des emplois dans nos communautés

Facilite la participation des communautés et l’effort autonome

Le taux de survie est plus élevé que les autres formes d’entreprises.

- L’avenir des coopératives

Permettent de conserver la propriété des entreprises au Canada en impartissant le contrôle aux membres

Accroissement de l’actif local

3. Conclusion

Les coopératives jouent un rôle essentiel dans la vie économique et sociale., car elles sont des entreprises dirigées de façon démocratique et visent à répondre aux besoins sociaux et économiques de leurs membres.

Références :

Site web de l’Association des coopératives du Canada

Guide d’information Démarrer une coopérative, Gouvernement du Canada

L’encyclopédie canadienne

Conseil canadien de la coopération et de la mutualité

...

Télécharger :   txt (8.6 Kb)   pdf (52 Kb)   docx (15.5 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club