Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Leçons de réalisme pour devenir un fin stratège

Par   •  17 Novembre 2018  •  1 921 Mots (8 Pages)  •  47 Vues

Page 1 sur 8

...

développement professionnel des responsabilités :

La volonté d’exercer le pouvoir dans toutes ses dimensions constitue un apport pour le dirigeant pragmatique, qui doit orienter ses efforts vers une stratégie englobant le développement professionnel des responsabilités.

En effet, une fois un dirigeant détient le pouvoir, il doit l’utiliser pour que cela soit réalisé. Le pouvoir est la capacité de changer les choses. Si vous ne l’utiliser pas, vous le gâchez. Dans ce contexte, le pouvoir ne s’hésite pas et par conséquent il y’a une lutte d’influence pour le conquérir. Ceci est abouti par l’imposition du respect à la posture de dirigeant et les changements indiqués via une stratégie de proximité de ses sujets dans le but de résoudre les problèmes dès leur début. Dans sa lettre de 1506 avant qu’il ne commence à travailler au Prince, Machiavel écrit que « tout le monde devrait agir selon ce que son esprit lui dicte, avec audace ». Selon l’auteur, le succès n’est pas le fruit de bonnes intentions mais celui de bonnes actions. L’histoire récente des entreprises nous fournit de nombreux exemple où l’action triomphe sur la théorie. Aussi, les leaders forts ont besoin de bons managers pour mettre en évidences leurs atouts et leurs tacts inhérent à la prise de décision. Mais faites-en sorte que les managers restent à leur place si vous voulez conserver le vôtre. Le fait de faire respecter l’ordre et à montrer que l’on est véritablement aux commandes pour maintenir son autorité personnelle. « Le prince dont le pouvoir n’a pour appui que des troupes mercenaires, ne sera jamais ni assuré ni tranquille » rappelle Machiavel, car ces troupes n’éprouvent que mépris pour ce dirigeant, lequel, en retour, les suspecte à tout moment de vouloir le trahir. Aussi longtemps que vous prendrez les décisions, vous incarnerez l’autorité et vous pourrez continuer à diriger.

Ensuite, la réussite de la stratégie d’un dirigeant passe par le développement professionnel des responsabilités en vue de mener à bien son entreprise. Une fois un dirigeant occupe un poste de commandement, il faut qu’il procède à l’élimination des dévoreurs d’énergie par le fait de ne pas chercher l’approbation des subordonnés, qui ont surtout investi dans une démarche d’opposition à ses décisions. Si le dirigeant ne peut faire confiance aux responsables de son entreprise pour sécuriser son pouvoir, il doit les remplacer et compter sur un noyau de fidèles pour entériner et faire exécuter ses décisions. Et, comme le dit Machiavel : « Quant aux grands, le changement est facile ; il peut chaque jour en faire, en défaire ; il peut, à son gré, ou accroître ou faire tomber leur crédit ». Aussi, un leader fort doit observer un critère majeur qui est l’institution pour rayonner l’image de son entreprise et consolider ainsi son pouvoir. Il est difficile de définir ce que sont ces institutions aujourd’hui. Mais l’avantage que peut tirer l’industrie pharmaceutique par exemple de ses bonnes relations avec des cabinets d’avocats puissants semble évident. Quant aux médecins, une enquête américaine a récemment montré que 93% d’entre eux étaient liés d’une façon ou d’une autre aux grands laboratoires pharmaceutiques : échantillons gratuits, invitations à donner des conférences, séminaires tous frais payés vers des destinations exotiques, déplacements en avions privés.

Enfin, selon l’auteur, un bon choix de système d’alliance est nécessaire à un dirigeant pragmatique pour sauvegarder ses intérêts. À cet égard, pour réaliser ses objectifs, un dirigeant d’une entreprise doit identifier les gens qui n’ont pas ces responsabilités et les entreprises de moindre importance pour conclure avec eux un système d’alliance propice. Explique Machiavel dans le chapitre III du prince : « les faibles ne vont pas hériter de la terre, mais s’ils vous sont alliés, il y’a de fortes chances pour qu’ils vous aident à l’hériter pour eux ». Le monde de l’entreprise nous donne d’innombrables exemples de cette façon de faire. Les alliances conclues entre compagnies aériennes. Ces ententes a été concrétisées par l’association de petites compagnies régionales regroupées autour d’une plus importantes à qui elles offrent ainsi une multitude de destinations. Cela permet également aux petites compagnies de pérenniser leur activité. A l’évidence, un leader réaliste adopte une stratégie visant de gagner des amis que d’ennemis dans le monde professionnel, même si ce n’est pas toujours possible, surtout pour défendre les intérêts et accomplir de ce qui doit être fait. Cette idée a été bien illustrée par Winston Churchill, qui a dit : « Vous avez des ennemis, bien. Cela veut dire qu’un jour au moins dans votre vie vous avez défendu une position ».

Ainsi, selon Tim Philips, le réalisme constitue le meilleur moyen pour préserver le pouvoir acquis, dont l’application nécessite la détermination du dirigeant à travers le développement professionnel des responsabilités, tout en mettant en lumière un système d’alliance ciblé pour sauvegarder les intérêts et par contre coup réaliser les objectifs prédéfinis.

CONCLUSION

La lecture et l’analyse de cet ouvrage permettent de déduire que Machiavel, en se fondant sur des considérations d’intérêt, de sécurité, et surtout de puissance, incite le dirigeant réaliste à créer les conditions d’une entreprise solide où il faut lutter contre les puissants, protéger les humbles, armer les subordonnés et non s’armer contre lui. Dans le même contexte, On peut découvrir dans les leçons de réalisme pour devenir un fin stratège les fruits d’une réflexion sur les conditions réelles de la liberté. A travers ce livre, Tim Philips a constamment cherché à mettre en valeur les principes d’action et de stratégie qui sont appropriés dans le monde de l’entreprise aujourd’hui. Politiques, entrepreneurs et décideurs de toute sorte ont toujours fait appel aux conseils, lucides et éclairés, de machiavel dont l’habileté en matière de pouvoir n’a jamais été surpassée.

Avec cet ouvrage, aux exemples très actuels, tout responsable va découvrir à quel point il doit privilégier le pragmatisme et ne plus hésiter à agir en conséquence.

...

Télécharger :   txt (12.4 Kb)   pdf (56.2 Kb)   docx (15.9 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club