Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Le rôle des partis politiques au sein des régimes américains et britanniques

Par   •  11 Décembre 2017  •  2 071 Mots (9 Pages)  •  247 Vues

Page 1 sur 9

...

également souvent critiqué car le changer reviendrait surement un changement important du paysage politique. En effet, si les électeurs cherchent à voter de manière utile, ils vont voter pour des partis pouvant gagner c’est-à-dire un des deux partis principaux, les petits partis n’ayant que très peu de chances de conquérir un nombre important de voix. Ainsi, un scrutin différent pourrait complètement changer le système et les partis seraient représentés, proportionnellement à la population.

Aux Etats-Unis, le bipartisme n’est en réalité pas complètement de vigueur. Les élus cherchent toujours un intérêt local et aucun parti ne se revendique réellement d’une grande doctrine philosophique ou politique. Les politiques cherchent avant tout un intérêt local : ils doivent aller dans le sens désiré par leurs électeurs. Ainsi, il est souvent dit qu’il existe plus de différences entre un républicain du dakota et un républicain de Californie, qu’entre un républicain et un démocrate tous deux du dakota, les intérêts, les promesses de campagne sont faites sur des intérêts locaux.

Ces oppositions idéologiques sont accentués par l’influence qu’ont les lobbies aux Etats-Unis. Alors qu’ils sont fortement critiqués dans nos sociétés occidentales, ils sont bien vu aux Etats-Unis et influencent souvent les votes des différents élus.

En Grande-Bretagne, le bipartisme est menacé par la montée d’un troisième parti. En effet, il arrive, notamment en 2010 que aucun des deux partis n’ait de majorité absolue, on parle alors de « parlement suspendu », et le troisième parti, la troisième force va faire pencher la balance en faveur d’un des deux partis, par exemple, en 2010, ni les travaillistes ni les conservateurs n’avaient de majorité, le parti libéral-démocrate ( Lib-Dem), a tranché en faveur des conservateurs et le leader libéral démocrate, Nick Clegg a formé un gouvernement avec David Cameron.

Ce bipartisme permet de faire gagner aux élections dans la quasi-totalité des cas un des deux grands partis, il convient maintenant de connaître le rôle des partis une fois accédés aux responsabilités.

Des liens entre les partis et les pouvoirs exécutifs et législatifs.

Tout d’abord, il sera exposé les liens avec l’exécutif (A) et enfin avec le législatif (B).

L’élection du chef de l’exécutif dans le cadre des partis

Dans ces deux systèmes que sont les systèmes américains et britanniques, le chef de l’exécutif qu’il soit premier ministre ou président de la république doit sa place à son parti auquel il est lié.

Aux Etats-Unis, l’élection du Président de la République se fait selon un processus très strict. Chaque parti doit présenter un candidat à la présidentiel. Tout d’abord il y a des primaires au sein de chaque Etat et les électeurs votent pour un délégué du parti duquel ils sont affiliés. De ces primaires sont élus des délégués, qui eux-mêmes, lors des conventions d’été vont se réunir et choisir leur candidat à l’élection présidentielle.

Néanmoins, à la place des primaires, certains Etats peuvent faire des caucus, c’est-à-dire que les délégués seront élus uniquement par les militants du parti concerné qui se réunissent en groupe.

Mais, quel que soit le type d’élection choisi, le candidat à la présidentiel est investi par son parti, il n’est candidat que grâce à ce dernier.

Par la suite, l’élection du Président se fait indirectement, encore une fois par le biais du parti. En effet, les électeurs votent pour des grands délégués affiliés à un parti, qui vont voter pour le candidat choisi par leur parti. Les grands électeurs ne votent pas réellement pour un candidat mais pour un parti.

En Grande-Bretagne, chaque parti désigne un leader. La procédure varie selon le parti, au parti conservateur, le leader est élu par le groupe parlementaire, et au parti travailliste il est élu par un collège qui comprend les députés et les militants. Les citoyens sont appelés à voter pour les élections législatives pour élire les députés de la chambre basse lors de « general election » qui prennent part tous les 5 ans. La reine nomme le leader du parti arrivé en tête Premier ministre, qui va constituer son cabinet. Une nouvelle fois, le chef de l’exécutif est désigné grâce à son affiliation à un parti.

Néanmoins, le rôle des partis est beaucoup plus varié et flagrant quant à son lien avec le législatif et la pratique parlementaire.

Le parti politique et la pratique parlementaire

La pratique parlementaire aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne varie d’un extrême à l’autre.

Tout d’abord, en Grande-Bretagne les partis et leur discipline est la clé de voute de la stabilité gouvernementale. En effet, les partis appliquent un discipline très stricte : les députés sont complètement soumis au premier ministre, et, à ce titre, ils ne votent jamais sa destitution. L’élément caractéristique de cette idée est la discipline de vote. En effet, dès qu’un membre du cabinet propose une loi, tout le parti doit suivre le cabinet et voter dans son sens, faute de quoi les partis choisissent des parlementaires connus sous le nom de Whips ( = fouets), leur rôle est de rappeler à l’ordre les députés et de faire respecter la discipline de vote.

Le premier ministre dispose même du moyen extrême, en tant que leader du parti, de ne pas renouveler leurs investitures, bloquant ainsi toute leur carrière politique.

Grace à cette forte conscience et discipline de parti, le régime parlementaire britannique est caractérisé par sa stabilité, par exemple, Margaret Thatcher est restée en fonction pendant 11 ans et Tony Blair pendant 10

...

Télécharger :   txt (13.5 Kb)   pdf (97.5 Kb)   docx (17.1 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club