Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

ANALYSE D’UNE SITUATION

Par   •  16 Décembre 2017  •  2 392 Mots (10 Pages)  •  101 Vues

Page 1 sur 10

...

IV. IDENTIFICATION DES CONNAISSANCES ET CONCEPTS :

Concepts et connaissances à approfondir :

- cadre législatif

- pudeur

- dignité

- intimité

- protocole de la toilette

V. PHASE DE RECHERCHE :

Aide-soignante :

L’aide-soignante exerce son activité sous la responsabilité de l'infirmier, dans le cadre du rôle qui relève de l'initiative de celui-ci, défini par les articles 3 et 5 du décret n°2002-194 relatif aux actes professionnels et à l'exercice de la profession d'infirmier.

L'aide-soignant réalise des soins liés aux fonctions d'entretien et de continuité de la vie visant à compenser partiellement ou totalement un manque ou une diminution de l'autonomie de la personne ou d'un groupe de personnes. Son rôle s'inscrit dans une approche globale de la personne soignée et prend en compte la dimension relationnelle des soins. L'aide soignant accompagne cette personne dans les activités de sa vie quotidienne, il contribue à son bien être et à lui faire recouvrer, dans la mesure du possible, son autonomie.

Travaillant le plus souvent dans une équipe pluri professionnelle, en milieu hospitalier ou extra hospitalier, l'aide-soignant participe, dans la mesure de ses compétences, et dans le cadre de sa formation, aux soins infirmiers préventifs, curatifs ou palliatifs. Ces soins ont pour objet de promouvoir, protéger, maintenir et restaurer la santé de la personne, dans le respect de ses droits et de sa dignité.

Dignité[1] : Quelque chose qui est dû à l’être humain du fait qu’il est humain.

Tout homme mérite un respect inconditionnel, quelque soit l’âge, le sexe, la santé physique ou mentale, la religion, la condition sociale, l’origine ethnique...

Attitude empreinte de réserve, de gravité, inspirée par la noblesse des sentiments ou par le désir de respectabilité.

Pudeur : Disposition à éprouver de la gêne devant ce qui peut blesser la décence, devant l'évocation de choses très personnelles et, en particulier, l'évocation de choses sexuelles.

Discrétion, retenue qui empêche de dire ou de faire quelque chose qui peut blesser la modestie, la délicatesse.

Intimité : Caractère de ce qui est intime, profond, intérieur. Vie privée.

Qualité d'un cadre accueillant qui favorise les relations familières.

Nudité : Fait pour quelqu'un d'être nu, non vêtu. Synonyme : dépouillement.

La toilette : C’est un soin relevant du rôle propre infirmier. Ce soin peut-être effectué en partialité ou en totalité par un aide soignant(e) dans le cadre d'un travail en collaboration avec l'infirmier(e). Il reste placé sous la responsabilité de l’IDE.

Objectifs de la toilette :

- Maintenir le bien-être de la personne en effectuant des gestes appropriés afin de conserver sa peau en parfait état de propreté.

- Assurer une relation personnalisée : temps privilégié d’écoute, d’observation et d’échange avec la personne soignée.

- Veiller à la sécurité physique et au confort de cette personne tout au long du soin.

Critères à respecter lors de la toilette :

- Efficacité et rapidité (± 20 minutes)

- Respect de la pudeur

- Respect de l’intimité et de l’autonomie

- Douceur et confort

- Sécurité du patient (psychologique et physique)

- Bien sécher par tamponnement au niveau des plis cutanés afin d’éviter la macération, du fait de la chaleur corporelle, qui provoque des irritations

- Assurer un effleurage des points d’appui afin d’éviter l’apparition de rougeurs

Cadre législatif :

Article R. 4311-5 : Dans le cadre de son rôle propre, l'infirmier ou l'infirmière accomplit les actes ou dispense les soins suivants visant à identifier les risques et à assurer le confort et la sécurité de la personne et de son environnement et comprenant son information et celle de son entourage :

Soins et procédés visant à assurer l'hygiène de la personne et de son environnement ;

Article R. 4312-2 : L'infirmier ou l'infirmière exerce sa profession dans le respect de la vie et de la personne humaine. Il respecte la dignité et l'intimité du patient et de la famille.

Article R. 4312-14 : L'infirmier ou l'infirmière est personnellement responsable des actes professionnels qu'il est habilité à effectuer. Dans le cadre de son rôle propre, l'infirmier ou l'infirmière est également responsable des actes qu'il assure avec la collaboration des aides-soignants et des auxiliaires de puériculture qu'il encadre.

Article L1110-2 du Code de la Santé Publique : La personne malade a droit au respect de sa dignité.

VI. ANALYSE :

Ayant appris à l’IFSI les règles de la toilette[2] au lit et les notions importantes que sont la pudeur[3] et le respect de la personne, considérant que la personne soignée n’était pas seule dans sa chambre, cette situation m’a beaucoup étonnée, dérangée, voire même choquée.

Le fait que Mme X ne soit pas seule dans sa chambre et ne connaissait pas sa voisine de lit pouvait la gêner. Afficher sa nudité est un acte qui doit pouvoir être choisi et non imposé.

Il y avait aussi un risque que quelqu’un d’autre entre dans la chambre, même si Mme T. s’était retournée pour ne rien voir.

Ne pouvant s’exprimer, Mme X ne pouvait nous donner son accord ou son désaccord

...

Télécharger :   txt (16.9 Kb)   pdf (64.6 Kb)   docx (20.4 Kb)  
Voir 9 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club