Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

L'homme est -t-il supérieur à l'Animal ?

Par   •  17 Mai 2022  •  Dissertation  •  440 Mots (2 Pages)  •  294 Vues

Page 1 sur 2

L’homme est-il supérieur à l’animal ?

Le premier des pouvoirs de l’homme consiste à pouvoir se poser des questions. Là encore, la manière de poser la question est déjà une forme de réponse. On a déjà décidé qu’il y aurait d’un côté l’homme et de l’autre tous les autres animaux. On a déjà décidé qu’il y a une espèce que l’on appelle l’homme et non plusieurs. On a déjà décidé qu’une espèce animale peut être très très proche de l’homme et pourtant être considérée comme animale. Cependant il y a une grande différence qui nous préoccupe tous: nous pensons et l’animal lui ne pense pas! Comme disait Descartes «je pense donc je suis»

Mais la discussion sur le désir, le langage, bref tout les propres de l'homme, nous conduit à une conclusion paradoxale : on trouve chez l'animal une forme d'authenticité qu'on ne trouve pas chez nous. Un animal est incapable de mensonge . Il y a une sagesse naturelle chez l'animal : il ne gaspille pas, ne détruit pas la nature, n'y prend que ce dont il a besoin, ne pollue pas, ne fais pas de mal intentionnellement . L'animal a une supériorité du côté de certains sens : l'homme a perdu un certain pourcentage de son odorat contrairement aux chiens qui eux l’ont développer Certaines personnes cependant refusent encore avec vigueur l'idée d'une supériorité des aniamux ; le monde animal et le monde humain sont devenus des mondes parallèles, l'homme a suivi un chemin différent mais il n'est pas supérieur ! il est seulement devenu incapable de considérer les animaux ou la nature à égalité avec lui-même.

Mieux, se voir comme supérieur, ne serait-ce pas là l'animalité en l'homme, comprenons la volonté d'être un chef, la réintroduction de la loi du plus fort ? Pour d'autres, il y a une supériorité de l'homme, qui réside dans son sens des valeurs. Seul l'homme différencie le juste de l'injuste. Cette «supériorité» d'ailleurs lui confère une responsabilité : celle de considérer, préserver, respecter les êtres plus faibles ou plus vulnérables que lui.

Au fait, pourquoi faudrait-il absolument distinguer l’homme des autres animaux ? Est-ce une réalité, un besoin personnel et psychologique, ou un besoin social ? Est-ce que l’humanité n’est pas justement cette fraction d’animalité qui tente de sortir de l’animal, de sortir de la dépendance matérielle, des dépendances brutales de son environnement ou serait-ce que l’homme tient absolument à se distinguer de l’animal. Il tient absolument à se distinguer de quelqu’un/quelque chose qui ne vit que pour manger, que pour dormir, que pour copuler, que pour aller aux toilettes, que pour se sentir propre et repu.

...

Télécharger :   txt (2.7 Kb)   pdf (33 Kb)   docx (7.6 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club