Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

"Pauline" - A.Dumas.

Par   •  8 Avril 2018  •  1 289 Mots (6 Pages)  •  133 Vues

Page 1 sur 6

...

- Alfred de Nerval : On sait peu de chose sur lui. Il a une petite sœur, Gabrielle de Nerval, son père est mort lorsqu’il avait 17ans.

Il a une vingtaine d’années.

- L’action

- L’histoire débute en septembre 1934, lorsqu’Alexandre Dumas (narrateur et personnage du livre) rencontre son ami Alfred de Nerval.

Celui-ci lui raconte l’histoire de Pauline.

Après avoir reçu l’héritage de son oncle, Alfred de Nerval se met à voyager et part pour l’Angleterre. Lors de son voyage, il s’arrête à Trouville et décide de se promener, et découvre par hasard une abbaye en ruine. Il est obligé d’y passer la nuit à cause d’un orage qui l’empêche de reprendre sa route, et voit un homme qui dissimule quelque chose sous une pierre.

Le lendemain, il apprend la mort de Pauline de Meulien, la femme qu’il a toujours aimée et l’épouse d’Horace de Beuzeval. Il arrive à la voir une dernière fois et surprise : Ce n’était pas elle !

Il revient la nuit et la découvre dans un cachot presque morte. Il la sauve et s’enfuit avec elle en Angleterre.

Pauline lui raconte alors son histoire.

Elle a rencontré le comte de Beuzeval pour la première fois en 1830, chez des amis, et celui-ci a sauvé un jeune noble au cours d’une chasse.

Le comte et Pauline se marient peu après, et quelques temps plus tard, Horace et des amis partent dans leur château en Normandie.

Pauline apprend que des meurtres se succèdent et, inquiète et malgré l’interdiction de son mari, part les rejoindre en Normandie.

Une nuit, elle découvre un passage secret, s’y engage, et découvre son mari et ses amis dans une pièce au bout du souterrain avec une jeune anglaise. Elle assiste au meurtre de cette jeune femme et découvre la vraie nature de son mari : la cause des meurtres de la région.

Horace n’a pas la force de la tuer et l’enferme dans le cachot.

Alfred de Nerval redevient alors le narrateur.

Pour changer les idées de Pauline et pour qu’elle retrouve sa santé, ils décident de voyager en Ecosse, et à leur retour en Angleterre, Alfred apprend que sa sœur va se marier avec Le comte. Il se rend alors à Paris pour empêcher le mariage et provoque H. de Beuzeval en duel. Il en sort vainqueur et rentre en Angleterre auprès de Pauline.

Celle-ci apprend par les journaux la mort de son mari et retombe malade. Ils entreprennent alors de nombreux voyages pour qu’elle guérisse, mais malheureusement, elle meurt en Italie.

- Les enjeux et les thèmes

- Au travers de l’histoire de Pauline, Alexandre Dumas fait passer les sentiments tantôt reposants comme l’amour et tantôt tragiques, comme les tempêtes, duel et décès. Ainsi le lecteur passe d’un sentiment à un autre ce qui le maintient en haleine.

Par exemple au chapitre II, il est écrit : « Je fis appareiller le bateau […] ; puis voyant le ciel pur et la journée un peu près certaine, je fis porter à bord mon diner, mon bristol et mes crayons, et je mis la voile, composant à moi seul tout mon équipage. » […] « Je sentis passer une de ces brises chaudes qui annoncent l’approche d’un orage : en même temps la mer changea de couleur, et de verte qu’elle était devint gris cendre » « un éclair sillonnait le ciel couvert de nuages noirs ».

De même au chapitre XIV, il est dit : « Nous passâmes l’été tout entier en Ecosse ; puis nous revînmes à Londres. » […] « Nous en étions là de notre vie nouvelle, lorsqu’un jour je reçus une lettre de ma mère. Elle m’annonçait […] que le comte de Beuzeval […] avait demandait Gabrielle en mariage. »

...

Télécharger :   txt (7.6 Kb)   pdf (50.2 Kb)   docx (15.3 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club