Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Paragraphe argumenté rapide sur "La Princesse de Montpensier"

Par   •  11 Novembre 2018  •  1 000 Mots (4 Pages)  •  34 Vues

Page 1 sur 4

...

une générosité sans exemple, de s’exposer pour sauver une maîtresse ingrate et un rival aimé [...] le mit entre les mains de cette femme de Mme de Montpensier qui l’avait fait entrer pour le faire ressortir par le même pont, pendant qu’il s’exposerait à la fureur du prince. » (p.40). Le personnage de Chabannes possède toute les caractéristiques de l’honnête homme qui éprouve un amour courtois pour la princesse, un amour non charnelle, distante, mais aussi une fidélité absolue, aveugle presque par cette amour, prêt à tout accepter y comprit l’impossible. Dans cette amour on retrouve une similitude avec l’amour courtois entre Lancelot et la reine Guenièvre.

L’empreinte de la Préciosité dans la nouvelle ne se limite pas que au comte de Chabannes. La princesse de Montpensier elle-même, par la façon dont elle est décrite par Madame de Lafayette, relève de la Préciosité. Notamment lors de la scène de la rivière. En effet dans cette scène Madame de Lafayette décrit la beauté de la princesse de Montpensier avec un vocabulaire abstraite, un vocabulaire non réaliste typique de la Préciosité:  «...et une entre autres qui leur parut fort belle, habillée magnifiquement... » (p.16). Elle décrit sa beauté comme une beauté surnaturelle qui n’existe nulle part ailleurs que dans les romans: « Elle leur parut une chose de roman » (p.16). Une beauté qui enchante le duc de Guide et d’Anjou: « qu’ils crûrent surnaturelle »(p.17). Ici Madame de Lafayette emplois un vocabulaire non réaliste pour décrire la beauté de la Mme de Montpensier, un vocabulaire qui ne décrit pas le corps physiquement mais juste les grands traits de sa beauté qui apparaît comme abstraite dont la cour admire celle-ci: « La beauté de Madame de Montpensier effaça toutes celles qu’on avait admirées jusques alors; elle attira les yeux de tout le monde par les charmes de son esprit et de sa personne. » (p.22). Tout comme le comte de Chabannes la princesse de Montpensier correspond aux caractéristiques idéal d’une dame de la noblesse de l’époque de Madame de Lafayette. Tout d’abord son titre de noblesse: « héritière très considérable et par ses grands biens et par l’illustre maison d’Anjou... » (p.7). Sa beauté qui est soulignée dans la nouvelle: « les commencements d’une grande beauté » (p.7), «...et une entre autres qui leurs parut fort belle... » (p.16) Et sa modestie, de sa politesse et aussi de sa capacité à tenir une conversation que l’on peut le retrouver à la scène de la rivière: «Elle répondit à leurs louanges avec toute la modestie imaginable...» (p.18). La princesse de Montpensier correspond à travers les différents moment de la nouvelle comme image idéale de la femme de l’époque de Madame de Lafayette et cela par la façon dont elle est décrite mais aussi aux images qu’elle envoie.

...

Télécharger :   txt (6.2 Kb)   pdf (44.8 Kb)   docx (12 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club