Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Fiche de lecture "Le Sens du Bonheur" de Jiddu Krishnamurti

Par   •  21 Novembre 2017  •  1 091 Mots (5 Pages)  •  149 Vues

Page 1 sur 5

...

L’amour est un grand thème de son œuvre. L’amour au sens large, pas seulement le fait d’aimer quelqu’un. Il serait la « compréhension totale de la globalité de l’existence ». Jiddu dit que le véritable amour n’est pas dépendant : « Savez vous ce que signifie d’aimer quelqu’un ? Savez vous ce que signifie d’aimer un arbre, un oiseau, ou un animal de compagnie, de sorte que vous vous en occupez, vous le nourrissez, vous le chérissez, bien qu’il ne vous donne peut-être rien en échange, qu’il ne vous offre pas son ombre, qu’il ne vous suive pas, qu’il ne dépendant pas de vous ? La plupart d’entre nous n’aiment pas de cette manière, nous ignorons tout de cette forme d’amour car notre amour est toujours assailli d’angoisse, de jalousie, de peur, ce qui sous-entend que nous dépendons intérieurement d’autrui, que nous voulons être aimé, que nous ne nous contentons pas d’aimer tout simplement : nous demandons quelque chose en retour, et cette attente même nous rend dépendant. »

Enfin, il qualifie le bonheur d’effet imprévu, qu’on ne peut pas chercher et qui disparaît si l’on se rend compte de sa présence, il serait similaire à la bonté, qui naît spontanément. Selon lui, « vivre demande en fait beaucoup d’amour, un fort penchant pour le silence, une grande simplicité ; il faut être capable de penser de manière très lucide, et qui ne soit pas sous le joug des préjugés ou des superstitions, de l’espoir ou de la peur. »

Bien que je ne sois pas d’accord avec tout ce qu’il expose dans son livre, il y a certains de ses dires qui m’ont beaucoup marqué, comme sa vision de l’amour par exemple. L’idée de cet amour pur et non dépendant me questionne et me touche. Cette idée du bonheur qu’il ne faut pas attendre aussi, et je trouve qu’il y a du vrai dans sa vision de l’éducation. A vraie dire, son livre m’a permit de me poser beaucoup de questions, de me demander s’il a raison, ou si je vois les choses autrement, et donc de chercher à découvrir comment je les vois. Même s’il dit que la découverte de soi ne s’obtient pas dans les livres, je pense que cela peut y contribuer. Ses paroles dégagent une certaine sérénité, on sent que chaque chose à été pensée de manière méthodique ; en effet, il est un grand adepte de la méditation, et son livre est comme une certaine méditation pour moi, qui me conforte dans mes idées, ou me perturbe, remettant mon existence, l’existence entière en question. Je ne pense pas que les dires de Jiddu Krishnamurti puissent plaire à tout le monde, en tout cas, moi, ils m’ont fait du bien.

...

Télécharger :   txt (6.8 Kb)   pdf (69.1 Kb)   docx (11.2 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club