Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Commentaire de texte Le Barbier de Séville, Beaumarchais

Par   •  22 Mai 2018  •  1 739 Mots (7 Pages)  •  124 Vues

Page 1 sur 7

...

De plus le décor est important, ici s’est séparé en deux, « figaro, caché dans le cabinet » Figaro espionne Bartholo et Bazile , situation comique pour le public .Puis ensuite la seconde partie avec les deux hommes qui discutent « La calomnie, Monsieur ! Vous ne savez guère ce que vous dédaignez » il fait l’éloge de la calomnie à l’aide de sa tirade. Ils ont bien évidemment des costumes, de grands habits pour qu’on puisse les reconnaitre, bien qu’ici nous n’avons aucune indication.

Par conséquent le décor est important, il doit être minutieusement choisi pour pouvoir être bien interprété.

En troisième temps, nous allons aborder une tirade, celle de Bazile un orateur hors pair. Bazile annonce à Bartholo que le Comte est en ville. Bartholo veut alors l’assassiner, mais Bazile se lance dans une tirade qui sert à persuader Bartholo d’utiliser la calomnie. La tirade est construite en plusieurs mouvements, comme un morceau de musique : Une ouverture sombre : Accabler « les plus honnêtes gens » : les buts de la calomnie .La « méchanceté », les « horreurs », les moyens de la calomnie. Un mouvement en crescendo qui traduit la progression de la calomnie soulignée par des indications temporelles et musicales. : « pianissimo » : sa naissance« piano » : ses progrès « rinforzando » : son accélération et son intensification « tout à coup », « crescendo » une constante montée en puissance.

Pour argumenter sa tirade Bazile utilise un ton autoritaire : « croyez », « il n'y a pas » son art de la persuasion repose essentiellement sur la manipulation de ceux qui l'écoutent : « vous ne savez guère ce que vous dédaignez » Bazile souligne l’ignorance de Bartholo ainsi il se pose en maître et en homme d'expérience« j'ai vu » « en s'y prenant bien », « pas de plate méchanceté, pas d’horreurs, pas de conte absurde… » : Groupe composé de mots péjoratifs qui crée un procédé que Bazile utilise pour persuader Bartholo. Bazile est également un personnage narcissique, qui se complimente lui-même : « nous avons ici des gens d'une adresse ! … ».Les points de suspension correspondent à un silence ,ainsi Bazile se marque la pause avant de se lancer dans la description proprement dite de la calomnie, où il en donne la définition : « les oisifs » : ses moyens de transmission« une grande ville » : le milieu privilégié« en s’y prenant bien » : le savoir-faire .La tirade traduit l’imagination de Bazile. D’hirondelle « rasant le sol ,plante qui « germe »,reptile qui « rampe »,monstre qui « s’enfle »,oiseau qui « étend son vol » ouragan qui « tonne, tourbillonne, arrache » : métaphores Ainsi par de multiples images, Bazile rend inquiétantes les métamorphoses de la calomnie.« l’hirondelle avant l’orage » annonce l’oiseau qui « étend son vol ».C’est pourquoi la description qu’utilise Bazile dans cette tirade sollicite les sens de Bartholo L’ouie :« pianissimo », « piano », « rinforzando », « crescendo », « chorus » : indications techniques d’intensité « bruit », « murmure », « siffler », « tonne », « cri » : champ lexical du son « sol », « pianissimo », « sème », « s’élance », « son vol », « se dresser, siffler, s’enfler » : sonorités , allitération en « s » .La vue :« vous voyez », « a vue d’œil » , champ lexical de la vue« comme hirondelle avant l’orage » ,une comparaison. Jeu des hyperboles : « grandir à vue d'œil »,

Finalement comme nous venons de le voir précédemment, Bazile fait l’éloge de la calomnie par le biais d’une tirade, nous voyons la noirceur du personnage, mais également l’utilisation d’images et de figures de styles qui matérialisent la calomnie.

Pour conclure notre commentaire, nous pouvons dire que Beaumarchais met l’accent sur Bazile, l’orateur hors pair .Grace à différents procédés, les différents comiques, les figures de styles, la mise en scène et surtout une tirade qui ne fait que confirmer que Bazile est un homme narcissique et aussi un bon parleur. Il fait prévaloir que la calomnie est la meilleure solution à la chute d’un homme .En réponse à notre problématique nous pouvons affirmer que Beaumarchais fait ressortir le caractère de Bazile à travers différents outils de mise en

scène. Nous donc pouvons ouvrir sur l’Opéra Rossini, une histoire directement tirée de la comédie du Barbier de Séville de Beaumarchais.

...

Télécharger :   txt (10.4 Kb)   pdf (50.2 Kb)   docx (14.4 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club