Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Qu’est-ce que résister pendant la Guerre ?

Par   •  23 Novembre 2018  •  929 Mots (4 Pages)  •  111 Vues

Page 1 sur 4

...

La première action de ces mouvements est la publication de la presse clandestine. Les problèmes apparaissent pour la presse clandestine. Elle manque de matériel : encre, papier, stylos… en effet, la vente de matière première est interdite. Le métier d’imprimeur est trop risqué car peu discret. Le but de cette presse est de sensibiliser la population face à la réalité du nazisme, les français le savent, plus ils seront nombreux, moins ils seront atteignable. Les résistants se trouvent aussi dans les polices. Néanmoins, on dénombre 317 numéros clandestins d’un journal appelé L'Humanité jusqu'à la Libération.

Une autre forme de résistance apparait : les renseignements et le contre-espionnage. Les renseignements sont de valeur militaire. La transmission des renseignements se fait d'abord par radio, plus tard par courrier. On appelle les opérateurs radio des pianistes. Après la guerre, on dénombrera plus de 266 réseaux directement lié au Bureau Central de Renseignements et d'Action (BCRA), comprenant 150 000 agents dénombrés.

Il existe encore une autre forme de résistance voit venir le jour, plus invasive que la publication de journaux : le sabotage. De nombreux laboratoires clandestins se mettent en place pour produire les explosifs, comme par exemple celui de Jules Dumont et de la chimiste France Bloch-Sérazin en août 1941. Bien que cette création artisanale d’explosif soit fonctionnelle, les risques ne sont pas moindres. Les résistantes préfèreront le vol de dynamite. Les chemins de fer, passage inévitable des ravitaillements allemands, sont ciblés pour le sabotage.

Il existe un autre genre de sabotage, de manière non-violente. Il s’agit de truquer des documents administratifs ou encore des rapports.

Il existe une résistance passive. Elle consiste à résister indirectement. Par exemple les imprimeurs, ceux qui ont œuvré pour le sauvetage des Juifs, ceux qui ont aidé aux évasions ou aux passages de frontières ou encore les fabricants de faux papiers.

Chacun à leur manière, ils ont contribué au soutien moral des français et à leur libération. Beaucoup d’entre eux ont été reconnu plus tard et décorer pour leurs actions courageuses. Il ne s’agissait pourtant pas de grand-chose et pourtant dans les années 1940 c’était mettre sa vie en danger. Seuls et opprimés, les français ont réussi à se battre et à s’organiser de la sorte à survivre dans un régime dictatorial. Chaque action a compté.

...

Télécharger :   txt (6 Kb)   pdf (46.8 Kb)   docx (12.9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club