Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Le totalitarisme durant la Seconde Guerre Mondiale

Par   •  25 Avril 2018  •  1 283 Mots (6 Pages)  •  172 Vues

Page 1 sur 6

...

Pour conclure, on peut dire que le bilan est "limite" les victimes sont environs de 50 000 pour un régime qui dure tout de même 23 ans

2) L'Allemagne Nazie une violence brutale

Pour les nazis la violence est une « loi de la nature », ici la violence est dit "brutale". Les formes de violences utilisées par les nazies sont fondées sur les dénonciations et le régime n’hésite pas à encourager dans ce but les délations. Ceux qui engendre de nombreuses arrestations et les suspects subissent des tortures. Tous les moyens sont utilisés pour faire taire les opposants ceux qui poussent la population Allemande au silence.

Ensuite les premiers camps de concentration sont ouverts (vers les 1933) pour but de deporté les opposants politiques. De plus, la censure interdit toute opinion contraire à l’idéologie nazie et les médias sont surveillés par le pouvoir.

Il ne faut pas oublier que le racisme est au coeur de l'idéologie nazie ce qui la différencie des autres régimes totalitaires. En effet, les Nazis éliminent, torturent et emprisonnent tous ce qui considère "inférieurs" à leur race plus particulièrement à l'encontre des Juifs mais égalment les Tziganes et les homosexuels. Les Juifs subissent une discrimination systématique, une ségrégation clairement visibles dans les lois de Nuremberg de 1935 et dans de violentes manifestations comme par exemple lors de « la nuit de cristal » en 1938.

Les acteurs principaux qui sont derrière cette violence sont appelés les S.S. Ils sont également la garde personnelle à Hitler.

On peut dire que le bilan est "lourd" environ 10 millions de victimes civiles dont 6

millions de juifs en 12 ans.

3) Stalinisme une violence plus que brutale

Pour les bolcheviks la violence est une « loi de l’Histoire »

La violence du stalinisme s’est déployée dans le but de transformer la société soviétique par une politique agressive sociale, mais aussi en réponse à toute une série de crises déclenchées par cette même politique dans une période de tensions extrêmes, intérieures et

extérieures.

Pour mettre en œuvre cette violence d’État multiforme, quatre « armes » principales sontutilisées par le régime stalinien. Tout d'abord l’arme de la faim contre une paysannerie qui s’oppose à la collectivisation forcée ensuite les exécutions de masse,

suivie des déportations de groupes sociaux qualifiés « d’ennemis »

dans les « koulaks » en 1930-1933 et de groupes ethniques environ 6 millions de personnes au total entre 1930 et 1953. Pour finir, l’envoi dans les camps de travail forcé du Goulag, de millions de personnes entre 1930 et 1953, près de 20 millions de Soviétiques, un adulte sur six font l’expérience du travail forcé ; sur ce nombre, près de 2 millions meurent au Goulag.

Le bilan, rapidement dressé,des violences de masse et des politiques répressives mises en œuvre par le régime stalinien est accablant.

Pour conclure, on peut dire que les totalitarsimes ont recourt à la violence pour plusieurs raisons.

Tout d'abord il faut rappeler que ce régime est naît dans un contexte violent plus précisemment après la Première Guerre Mondiale donc financièrement c'était la crise pour L'allemagne, L'italie et l'URSS. Ensuite des pays comme l'Italie ou l'Allemagne se sentent humiliés voir trahis après la Première Guerre Mondiale pour redressé le pays des dictateurs sortent de l'ombre et par n'importe quel moyen mettent en place leur idéologie

Pour finir, chaque régime à sa forme de violence qui est plus ou moins violent.

La violence est au cœur du fonctionnement des régimes totalitaires, qui a pour but d' éradiquer toute forme d’opposition et à créer un État et une société « homogènes »

...

Télécharger :   txt (8.2 Kb)   pdf (51.4 Kb)   docx (14.8 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club