Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Allemagne au 19e

Par   •  3 Janvier 2018  •  6 917 Mots (28 Pages)  •  33 Vues

Page 1 sur 28

...

→ Réactions moins enthousiastes chez les princes hostiles à l'abolition du système féodal et des privilèges

→ Catholique choqués par la Constitution civile du clergé condamnant le pape

→ Choc de l'arrestation de Louis XVI à Varennes, de la montée du républicanisme

→ Vision négative de la France à cause de la guerre déclarée à l'Autriche et du nombre imp d'émigrés français

→ Occupation française de la Rhénanie : détachement de l'opinion publique allemande des idéaux de la Révolution au profit de l'idéalisation de la germanité

→ Evolution vers idees plus conservatrices

→ Modèle fçais de la révolution apparaît peu à peu contraire à l'individu, Etat contraire à la liberté et est considéré comme une nouvelle forme de despotisme

→ Le 1er Empire = envahisseur et destructeur du St Empire ce qui provoque un nationalisme allemand antifrançais

→ Fichte, Discours à la nation allemande (1807-1808) : volonté de marier le progrès de l'humanité et la formation d'une communauté allemande fondée sur appartenance à la race (au sens culturel et historique et non biologique) et sur une unité morale plus que politique

Le romantisme contre le Raison

→ Romantisme politique, nationaliste et conservateur exaltant la germanité, la tradition allemande antilibérale et antirévolutionnaire, le peuple et la religion = agents de rénovation patriotique

→ Notion de « Volksgeist » = langue et histoire unissent les Allemands

But : passer de particularismes germaniques à un particularisme allemand

→ Multiplication des recherches sur les Germains, rôle important de l'art également :

En littérature : Frères Grimm (contes + 1ère grammaire allemande), Achim von Arnim, et Clemens Brentano (Le cor merveilleux de l'enfant, mis en musique par G. Mahler), contes d'Hoffman

→ Idée de nécessité d'un Etat confédéral conservant les particularismes tout en les dépassant

→ Prusse incarnera résistance du peuple allemand face à l'hégémonie française malgré la défaite à Yéna

→ Pour l'instant, simple concept intellectuel de la nation, pas d'action concrète

De la Confédération du Rhin au patriotisme de 1813

◦ St Empire : modifications territoriales et statutaires importantes

→ territoires annexés par la France sous forme de départements (4 en 1797, rive gauche du Rhin ; 5 en 1810, nord de l'Allemagne)

→ 1ère épuration territoriale avec suppression des principautés ecclésiastiques (sauf Mayence)

→ princes fidèles à Napoléon voient leurs territoires agrandis (Bavière, Wurtemberg, Bade)

◦ St Empire est remplacé par une Confédération du Rhin (12 juillet 1806) : 16 membres

→ fin de St Empire institué en 962

→ Bavière et Wurtemberg = royaumes ; Bade, Hesse-Darmstadt et Berg = grands duchés

◦ Prusse adopte la neutralité depuis 1795, promeut réformes modérées (abolition servage, suppression douanes intérieures)

◦ Affrontement avec Napoléon → défaite Iéna → entrée troupes françaises à Berlin

→ 1er Empire proclame le blocus continental

→ Prusse perd tous ses territoires à l'ouest de l'Elbe et la plupart de ses provinces polonaises

◦ Puis 36 Etats dans la Confédération du Rhin

◦ Monde germanique scindé en 39 entités territoriales, la plupart des Etats importants sont sous contrôle français direct (Westphalie) ou indirect par jeu d'alliance (Bavière, Saxe, Wurtemberg)

◦ Hommes, produits et capitaux circulent davantage dans certains régions mais globalement, l'Allemagne souffre plus qu'elle ne bénéficie de l'occupation française : débouché pour les produits de l'industrie fçaise

◦ Aide à la prise de conscience d'une union douanière voire de fonctionner comme un ''Etat commercial fermé'' (Fichte)

◦ Code civil donne un semblant d'unité aux territoires annexés ou non par l'Empire

◦ Présence fçaise introduit un esprit de reforme tout en en limitant la portée et en veillant à ne pas détruire l'ancien ordre social

◦ France = principal agent de l'unité allemande (influence juridico-administrative + sentiment national qu'elle éveille et fortifie)

◦ Quelques intellectuels allemands font preuve d'admiration envers la Fce (Hegel, Goethe)

Mais hostilité de plus en plus forte envers occupant fçais (du fait du poids de la fiscalité, blocus continental, rejet politique religieuse)

◦ Réveil identitaire touche All et Autriche

◦ On recherche une liberté au sens de libération

◦ Mvt national : enthousiasme dans les classes moyennes (jeunesse étudiante, élite universitaire)

→ Université de Heidelberg, Gottingen

→ écrivains comme Schiller, Brentano, Arnim

◦ Courant romantique : Allemagne sur principes d'une société d'ordre, fidélité aux dynasties régnantes, hostile à constitutions écrites

◦ Aussi autre courant voulant une Allemagne fondée sur destin dévolu au peuple allemand = peuple primitif, pur (cf Fichte, Discours à la nation allemande)

→ Idée entretenue

...

Télécharger :   txt (47.4 Kb)   pdf (106.4 Kb)   docx (597.1 Kb)  
Voir 27 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club