Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Pourquoi la période 1789-1793 constitue-t-elle une rupture ?

Par   •  20 Février 2022  •  Dissertation  •  990 Mots (4 Pages)  •  1 086 Vues

Page 1 sur 4

Pourquoi la période 1789-1793 constitue-t-elle une rupture ? Vous mettrez en évidence les transformations politiques et sociales en vous appuyant sur quelques événements clés. (durée de l’épreuve 1h). 

intro :

Etant en pleine monarchie absolue de Louis XVI, souverain détenant tous les pouvoirs (executif, législatif, judiciaire et militaire), les français n'apparaissaient à ses yeux que comme ses sujets. De plus en plus critiqué (par les lumières notamment), le régime se retrouve renversé par de nombreuses crises : économique (les recettes inferieure aux dépenses), sociale (une pauvreté qui s'intensifie) et politique (la monarchie remise en cause). Le roi convoque les Etats généraux (le clergé, la noblesse et le tiers etats), le 5 mai 1789, afin qu'ils trouvent une solution, cet évênement apparaîtra indirectement comme un moteur de la Révolution française.

On vient alors à se demander comment la période 1789-1793 instaure une rupture?

Premièrement nous aborderons les transformations politiques puis deuxièmement celles de sujet sociales.

I) Les transformations politiques

Tout d'abord on peut voir une nation voulant être reconnue, existée, qui fait pour commencer apparaître des cahiers de doleances (plaintes et réclamations adressées au roi) rédigés par les états généraux, une première façon de montrer qu'ils s'expriment et revendiquent leurs besoins. Mais n'étant toujours pas écoutés et non respectés, c'est la anissance de l'Assemblée nationale le 17 juin 1789, composée du tiers états et une partie des représentants du Clergé, (elle représente tous les citoyens/la nation). Le 20 juin ils prètent serment de rester unis, de ne pas abandonner jusqu'à ce que le roi cède une partie de son pouvoir dans la pièce du jeu de paume. C'est lors du 9 juillet que Louis XVI s'incline finalement et reconnaît leur droit de rédiger une constitution ( un texte de loi qui définit l'organisation de l'état ainsi que le partage du pouvoir), c'est la fin de la Monarchie absolue et le début des pouvoirs limités et séparés (Montesquieu), le peuple en exercera une partie, c'est l'affirmation d'une souveraineté nationale où « le pouvoir arrête le pouvoir ». Une monarchie limitée/constitutionnelle (un régime qui sépare les pouvoirs du roi mais qui ne respecte pas toutes les règles et valeurs de la démocratie) qui vient à apparaître.

Cependant le Roi ayant accepter la situation n'adoptera pas pour autant l'attitude adéquat et s'enfuit le 21 juin 1791 avec sa famille à l'étranger, mais sera rattrapé, arrêté à Varennes et ramené à Paris. S'en suit à partir de cela une opposition entre les sans-culottes (qui veulent le juger) et la bourgeoisie (qui espère la conservation de leur régime). En avril 1792 une guerre éclate entre la France et l'Empire d'Autriche et ses aliés (qui ont peur de la révolution, d'une contagion, une révolte de leur peuple). Une victoire de la France permettrait la construction d'une République tandis que sa défaite permettrait au Roi de rétablir sa monarchie. Ne trouvant pas justice où il en faut, le peuple parisien révolté envahit le château des tuileries afin d'emprisonné le roi. La fin de la monarchie limitée accompagnée d'une nouvelle assemblée élue au suffrage universel, qui redigera les constitutions de la Ie République. Les Montagnards devenant de plus en plus puissants, arrivent a faire guillotiner le roi le 21 Janvier 1793, sans prendre en compte  les girondins étant pour la modération afin de donner une image positive de la révolution. Les Girondins ainsi que tous les ennemis de la République se font arrêtés ou risquera la peine de mort par les Montagnards, c'est le début de la Terreur.

...

Télécharger :   txt (6.4 Kb)   pdf (62.5 Kb)   docx (9.2 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club