Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Dissertation sur le rôle de la bourgeoisie dans l'histoire

Par   •  1 Novembre 2018  •  2 438 Mots (10 Pages)  •  89 Vues

Page 1 sur 10

...

Le roi désire envoyer des explorateurs en voyage des grandes découvertes dans le but d’agrandir son territoire et d’augmenter sa puissance et son influence. N’ayant pas les capitaux nécessaires pour financer les voyages, il fait appel aux bourgeois qui, eux, disposent des moyens de financer ces expéditions. En échange de ce financement, le roi leur offre plus de pouvoir politique, les bourgeois ont donc maintenant leur mot à dire sur les décisions politiques prises dans le royaume. Ils y voient également leur compte économiquement parlant, car la découverte de nouveaux territoires leur permettrait de faire davantage de commerce et de découvrir de nouvelles ressources rares ce qui les enrichirait davantage. Ils sont donc très enclins à investir dans les constructions navales et dans les expéditions maritimes puisqu’ils y voient de nombreux intérêts. Comme la bourgeoisie a énormément investi dans les voyages et que ceux-ci se révèlent très fructueux, elle a droit à une partie des profits en plus du pouvoir politique dont elle dispose. Elle est donc extrêmement dominante grâce à son alliance avec la monarchie. Grâce à cette entente, il y a une consolidation de l’état moderne qui deviendra l’absolutisme. Par exemple, Louis 14 (le Roi-Soleil) a une alliance si forte avec la bourgeoisie qu’il fait appel au bourgeois pour certains postes d’administration.

La philosophie des Lumières voit le jour en Angleterre où les Anglais sont tentés d’introduire de nouveaux concepts axés sur la liberté, la raison et le respect de l’humain dans le but d’améliorer la société dans tous ses aspects. C’est le médecin-philosophe, John Locke qui est à la base de cette révolution de la pensée, il a par exemple établi trois droits qu’il qualifie d’inaliénables : la vie, la liberté et la propriété privée, il affirme aussi que la religion doit être considérée comme un aspect de la sphère privée et qu’elle ne doit, en aucun cas, servir à se justifier. Les idées des Lumières sont principalement pensées par les philosophes : Locke, Voltaire, Montesquieu, Rousseau, Diderot et Alembert. Ces idées sont profusément discutées et étudiées par les bourgeois dans les salons et les cafés ce qui change la façon dont les gens voient les choses, un goût de liberté et d’égalité commence à s’installer dans leurs esprits. Les idées sont également publiées dans des encyclopédies ou sous forme de caricature pour permettre aux analphabètes de comprendre. Ces idées basées sur le principe de liberté amènent les gens à se questionner, c’est ce qui cause un léger déclin de l’Église, car elle est tolérée, mais plusieurs personnes n’adhèrent plus aux croyances religieuses véhiculées par celle-ci. Les bourgeois appliquent beaucoup les idées des Lumière et ce sont ces pensées qui vont mener le peuple, sous l’influence des bourgeois, à abolir la monarchie absolue et à désirer une organisation politique plus démocratique. Le rôle des bourgeois dans les idées des philosophes est donc de les avoir étudiés, et discuter, car cela a permis une révolution complète de la manière de penser et a amené plusieurs corrections dans la société.

La révolution américaine est entre autres causée par les Lumières qui ont propagé l’idée que les régimes politiques doivent toujours respecter les droits de la personne fondamentaux. Durant cette période, l’Angleterre est très endettée, car la guerre de Sept Ans lui a coûté très cher. Pour se soulager de son fardeau financier, elle met sur pieds la loi sur le sucre (Sugar Act), une taxe qui s’impose sur tous les produits sucrés, un an plus tard, elle impose également la loi sur les timbres (Stamp Act), taxe qui s’applique à tous les documents légaux comme les permis, les contrats commerciaux, les journaux et les testaments. Ces deux taxes mécontentent particulièrement les bourgeois, car ils se sentent entravés dans leur liberté de consentir à une taxe avant de la payer. La politique de mercantilisme en vigueur à l’époque n’est rien pour arranger les choses puisqu’elle se concentre sur le développement économique de la métropole au détriment de celui des colonies, car, en aucun cas, les industries présentes dans les treize colonies ne doivent concurrencer les industries d’Angleterre ce qui nuit énormément aux bourgeois puisque ce sont eux qui possèdent la majorité des industries. De plus, on enlève aux colons le droit d’être représentés ce qui les contrarie spécialement, car ils jouissaient, depuis longtemps, du droit d’exprimer leur volonté sur le plan politique. La présence des Français est pareillement un facteur de contrariété pour les bourgeois, car elle empêche toute possibilité d’expansion vers l’ouest et donc d’exploiter les ressources nécessaires pour produire le tabac. Cette série de décisions anime le mécontentement des bourgeois qui se soulèvent pour défendre leurs droits, ils décident de ne plus payer les taxes tant qu’ils ne seront pas représentés, à l’exception de celles auxquelles ils avaient eux-mêmes consenti. Londres réplique et décide d’imposer sa supériorité aux colonies en ordonnant de nouvelles taxes (Townshend Acts) surpassant celles présentes dans les colonies. Elle impose aussi les cinq lois intolérables (coercive laws), c’est la goutte qui fait déborder le vase, car les Français, qui ont pourtant été colonisés par les Anglais, possèdent plus de droits que les Anglais eux-mêmes. Les treize colonies s’opposent donc, pendant 9ans, au Royaume de Grande-Bretagne dans la guerre d’indépendance, une période difficile où l’économie et le commerce sont difficiles à cause de la guerre. C’est donc grâce à la pression que les bourgeois ont appliqué sur le parlement de Londres que les Américains ont pu obtenir leur indépendance, ce qui est le produit d’un changement capital sur le continent nord-américain, car on crée les États-Unis d’Amérique.

La Révolution française se caractérise par la continuité de l’application vigoureuse des idées des Lumières ainsi que par la domination de la bourgeoisie sur le tiers état. Le peuple vit plusieurs inégalités et fait donc basculer, sous le leadership de la bourgeoisie, la monarchie absolue pour la remplacer par un système politique plus démocratique. Le roi convoque alors des états généraux pour essayer de régler les problèmes, les bourgeois écrivent donc les doléances, des solutions qu’ils proposent pour résoudre les déficits, mais qui ne ciblent, en réalité, que les intérêts des bourgeois et non ceux du tiers état, par exemple, ils veulent agrandir la liberté de commerce à l’intérieur de la France et la liberté de presse pour les éditeurs et les journalistes, ce

...

Télécharger :   txt (16.6 Kb)   pdf (59.9 Kb)   docx (17.1 Kb)  
Voir 9 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club