Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Les totalitarismes

Par   •  28 Novembre 2018  •  966 Mots (4 Pages)  •  207 Vues

Page 1 sur 4

...

Lors de l’inauguration du congrès de Nuremberg en 1936, j’avais appris d’une ancienne connaissance soviétique, qu’un certain Nikolaï Iejov, (plus connu compte tenu de sa taille, de son surnom « le nabot ») chef de la police secrète assouvit les délires paranoïaques de Staline en, dénonçant et tuant des Russes par milliers. Cette situation n’a visiblement depuis fait qu’empirer, les victimes se chiffreraient à plus de mille par jour, il semblerait que pour l’instant, les préoccupations principales du dictateur Russe soient l’extermination de son propre peuple, l’industrialisation, la planification et la collectivisation autoritaires ! Cependant une information récente m’inquiète : Staline, soupçonne les Occidentaux de vouloir détourner vers l'Est les appétits de conquête d’Hitler. Il croit voir dans le lâchage de la Tchécoslovaquie à la conférence de Munich, il y a 3 mois (septembre 1938), la confirmation de ses craintes. Cette méfiance envers nous peut avoir des conséquences, dont je ne mesure pas l’ampleur….

Concernant l’Italie, j’ai rencontré lors d’un meeting d’athlétisme à Rome au stade dei Marmi en mars de cette année, Achille Starace, vous savez ce fanatique du sport sous toutes ses formes, ces propos confirment les « bruits de couloirs » Mussolini ne semble être soucieux que de ses conquêtes territoriales, dont le but est de permettre à l’Italie de retrouver sa grandeur antique. Il aurait d’ailleurs l’intention de mettre en place une exposition des terres italiennes d’outre-mer, afin de commémorer son œuvre coloniale et célébrer sa « restauration » impériale !

Comme vous le constatez, cher ami, bien sur, certains points réunissent ces 3 pays, mais leurs idéologies, leurs préoccupations, sont très différentes. Cependant il ne faut pas oublier qu’il existe une parenté réelle entre le fascisme et le nazisme et que depuis 1936, ceux-ci ont une véritable alliance militaire. Les 2 cependant rejettent le communisme dont les références sont complètement différentes. Il me parait par conséquent difficile qu’une union puisse être établie entre les 3 sauf si Staline aux vues des faiblesses grandissantes des occidentaux, envisage en cas de conflit de s’allier à ceux qu’il estime les plus fort, cela me parait « surréaliste », mais rien n’est impossible…

Bien cordialement, votre ami

...

Télécharger :   txt (6.3 Kb)   pdf (48 Kb)   docx (13.3 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club