Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

L'invention de la citoyenneté dans le monde Antique

Par   •  12 Février 2018  •  2 365 Mots (10 Pages)  •  98 Vues

Page 1 sur 10

...

Doc 2. Peinture de vase grec = documents iconographique qui date du Ve siècle avant J.-C., présent au musée du Louvre à Paris

Elle nous montre la vie quotidienne des citoyens.

Doc 3. Extrait d’un témoignage d’un citoyen Athéniens devant un tribunal, accusé de meurtre de l’amant de sa femme, qui a été retranscrit par Lysias au Ve s av. JC.

Les femmes à Athènes ont un rôle économique, cantonner aux activités domestiques, gère leur maison, les finances, administre les biens, avoir des enfants.

Absolument pas rare à l’époque qu’un citoyen se marie avec une conjointe de 15-16 ans.

La femme ne peut pas avoir d’emplois, elle n’a pas de droit juridique, aucune fonction politique. Elle ne peut rien posséder en propre. Elle a le statut d’un mineur. Les femmes ont tout de même un rôle religieux, elle participe aux fête religieuse, elles peuvent être prêtresses. Elles ont un espace (appartement) juste pour elles.

Les métèques sont des étrangers libres séjournant à Athènes. (Spartiate qui s’installe à Athènes).

Ces étrangers sont des grecs qui viennent d’une autre cité. Ils peuvent participer aux fêtes religieuses. Ils peuvent servir dans l’armée uniquement dans le régiment d’infanterie : en tant que fantassins légers (= soldat qui combat à pieds, et qui sont très peu armés. Ils peuvent aussi être rameurs sur les trières ➡ plus basse classe.

Ils versent un impôt à la cité : le métoikion. C’est un impôt de résidence, une taxe pour avoir le droit de rester à Athènes. Ils n’ont pas le droit de propriété foncière, pas le droit d’avoir de terres. Ils sont souvent marchants ou artisans. La cité d’Athènes à son apogée attire beaucoup de commerçants et d’artisans car c’est le moment où elle se construit ➡ beaucoup de sculpture, d’architecte, de peintres, etc. …

Selon Aristote, l’esclave est un objet animé, il n’est pas libre, il n’a aucun droit ni politique, ni juridique, il est propriété de son maître ➡ il peut le vendre/ l’acheter à sa guise, il peut le battre, le torturer, il a le droit de vie et de mort sur lui, à condition qu’il justifie son acte.

Comment devient-on esclave ?

On devient esclave si on est prisonnier de guerre.

On peut être esclaves d’un métèque puis d’un citoyen, les esclaves sont souvent charger des tâches domestiques, les travaux des champs, ils peuvent aussi travailler dans un atelier ou dans une boutique lorsque le maître est commerçant. Il y a aussi des esclaves qui ont des fonctions de nounous => s’occupe des enfants. Certains esclaves sont très instruits et sont scribes pour leur maîtres. Il y a aussi des esclaves appartenant à la cité, ils entretiennent les rues, les fossés etc. Les esclaves dépendent de leur maître. L’esclave participe au bon fonctionnement de la cité, l’esclavage est une nécessité.

Un esclave peut être affranchi (devenir libre) en ayant reçu l’accord de son maître :

• En rachetant sa liberté

• Par testament

II. Comment le citoyen participe-t-il à la vie de la cité ?

A) Un citoyen gère les affaires de la cité (rôle politique) :

▶ L’exemple de Périclès :

Ennemi du peuple : citoyens qui se serait mal comportait avec le peuple ➡ ostracisme (ostracisé)

Ostracisme : Banni pour 10 ans, tout citoyens qui aurait pu mettre en danger la démocratie.

Magistrats : Homme politique qui gouverne la cité ➡ stratège = commande l’armée

La démocratie Athénienne repose sur la corruption (acheter les gens pour être élu).

Il vote les lois, budget, guerre, ostracisme

▶ Notre de but est de critiquer la démocratie athénienne :

• On se rend compte que peu de citoyens se rend à Ecclésia, il ne fond pas leurs devoir politiques.

Les citoyens qui se rendent à l’Ecclésia ne sont pas rémunérer et toutes les fonctions politique se font gratuitement.

Parce que les Athéniens considèrent que c’est un honneur de diriger leur cité.

Les citoyens pauvre doivent travailler, c’est donc les citoyens riches qui se rendent à l’Ecclésia.

• Sur la colline de la Pnyx les Athéniens votent à main levé, c’est un vote approximatif.

La liberté d’expression n’est pas assurer (harcelé par les autres)

• Les stratèges sont les citoyens les plus riches, le principe de l’isonomie est remis en cause :

• Les stratèges utilise leur fortune soit pour distribuer de l’argent ou de la nourriture au peuple soit pour payer des spectacles (théâtres, concours de poésie, compétition sportif) en l’honneur des dieux.

• Seul les citoyens riches sont instruits et sont des bons orateurs. La rhétorique est l’art de la parole. La dialectique est l’art du débat.

• Le tirage au sort évite la corruption et respecte le principe de l’isonomie. On y voit le rôle des dieux (guide la main). On peut tirer au sort un citoyens

...

Télécharger :   txt (15 Kb)   pdf (5.2 Mb)   docx (165.7 Kb)  
Voir 9 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club